Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Méthode de financement des jeunes par la DER : Aliou Sall n’en croit à aucune réussite

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall ne croit pas à la réussite des projets financés par la Délégation générale de l’Entrepreneuriat Rapide (Der), à cause de la méthode. Il propose la mise en place d’un guichet unique de l’emploi et de l’employabilité des jeunes géré par un jeune rémunéré par la mairie.



Méthode de financement des jeunes par la DER : Aliou Sall n’en croit à aucune réussite
« Je ne crois pas en la réussite d’un projet financé pour des jeunes qui n’ont jamais travaillé ni entrepris». Ce sont les vérités crachées par le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, qui tacle les méthodes de financement de la Délégation générale de l’Entrepreneuriat Rapide (Der), dans le journal L'Observateur.

Par la voix de ses collègues élus locaux, ils proposent à la Der et l’Anpej (Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes) de procéder à la mise en place d’un guichet unique de l’emploi et de l’employabilité des jeunes géré par un jeune rémunéré par la mairie.

Du même point de vu que ses pairs, le président de l’AMS, Aliou Sall ne trouve aucune importance au processus de financement des jeunes et femmes par la Der. Dans une réunion tenue récemment au Grand Théâtre, l’Association des Maires du Sénégal a hué le patron de la Der Papa Amadou Sarr, et dénonce leur non-implication dans le processus de financement des projets.

Présidant la cérémonie de signature de convention de partenariat des jeunes ‘’Apéristes’’ de Guédiawaye avec la Cnts (Confédération nationale des travailleurs du Sénégal), Aliou Sall en a profité pour taclé M. Sarr dans sa façon de procéder. Selon lui, ‘’il y a des experts en conception de projet qui font porter des projets par des jeunes bénéficiaires fictifs. 

« Il faut des études économiques sérieuses, avant de procéder à des financements, faute de quoi on assiste souvent à des chevauchements qui font qu’on peut se retrouver avec dix projets de même nature dans un seul quartier», se désole le maire de Giédiawaye. 

Dans la foulée, M. Sall a précisé que lui et ses collègues ‘’ne demandent pas leur implication pour capter des fonds et les distribuer entre eux, mais pour mener à bien leur rôle de régulateur’’.

Ainsi, Aliou Sall et compagnie proposent-ils à la Der et l’Anpej (Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes) de procéder à la mise en place d’un guichet unique de l’emploi et de l’employabilité des jeunes géré par un jeune rémunéré par la mairie, qui, de par le numérique, sera en mesure de gérer les dossiers de demandent de financement, avant de le transmettre à la Der. Ce qui pourrait selon eux, permettre d’économiser de l’argent et de de l’énergie mais également permettre à travers le numérique de territorialiser les plans d’actions de la Der.

Adja Loly Diallo (stagiaire)

Lundi 19 Avril 2021 - 12:37


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter