Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Municipales en Afrique du Sud: un test pour l'ANC, qui a déçu dans certaines localités

Derniers jours de campagne en Afrique du Sud, alors que les Sud-Africains sont appelés aux urnes lundi 1er novembre pour choisir leurs représentants lors des élections locales. Le bilan des exécutifs locaux laisse fort à désirer dans le pays : selon le dernier rapport annuel de l’auditeur-général, seules 27 des 257 municipalités ont reçu un audit positif en 2019-2020. Résultat de cette mauvaise gestion : les services locaux de base ne sont pas assurés dans les zones les plus défavorisés. De quoi alimenter la colère des habitants qui se détournent de la politique.



Abram Modisakeng avait 14 ans lorsque, sous l’apartheid, les rues de son township de Sharpeville ont été le théâtre d’un massacre de manifestants noirs. Il pensait qu’avec la fin du régime et l’arrivée au pouvoir de l’ANC (Congrès national africain, l'ancien parti de Nelson Mandela), les conditions de vie changeraient. Mais il est désormais désabusé :
 
« Cela fait presque 30 ans que l’on vote pour le même parti, et on n’a vu aucun changement ici dont on pourrait être fier. Il y a beaucoup de problèmes avec l’eau courante et l’électricité, c’est catastrophique. Alors, je ne vois pas vraiment pour quel parti je pourrais voter. »
 
La municipalité, dirigée depuis 1994 par l’ANC, est placée sous contrôle administratif et doit purger une dette de plus de 2,5 millions d’euros.
 
Dans le quartier adjacent, Samuel Kodisa, 29 ans, ne se fait plus d’illusions : « S’il n’y a pas de progrès observés au sein de la communauté, c’est que les finances ont été mal gérées. Regardez comment les environs sont sales. Et il y a des nids-de-poule partout sur les routes. Donc, je ne suis pas inscrit sur les listes, je ne suis pas vraiment intéressé. »
 
Seuls quelques jeunes, comme Palesa Maloisane, croient encore en la politique. À 24 ans, elle a décidé de se lancer au sein d’un micro parti local : « Je me présente pour dire qu’on est fatigué, qu’on veut voir du changement. C’est triste que les promesses ne soient pas respectées, car on leur donne notre confiance, et ensuite, ils nous oublient complètement. »
 
Malgré les déceptions, l’ANC devrait une nouvelle fois finir en tête du scrutin. Mais il faudra voir quel sera son score par rapport à 2016, année où le parti avait remporté 176 municipalités.

RFI

Dimanche 31 Octobre 2021 - 12:21


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Anne le 31/10/2021 17:33
J'ai mon premier chèque total de 💵 15 550 $💵 , plutôt cool. Je suis tellement excité, c'est la première fois que je gagne vraiment quelque chose. Je vais travailler encore plus dur et j'ai hâte d'être payé la semaine prochaine. Allez dans l'onglet accueil pour plus de détails... Je recommande fortement à tout le monde de postuler...

Rejoignez-le dès maintenant.....🔥🔥🔥............👉 http://Www.Newapp1.com

2.Posté par Iris Hoover le 01/11/2021 11:45
Google fonctionne facilement et Google me paie chaque heure et chaque semaine seulement 💰15 000 $ à 💰20 000 $ pour faire du travail en ligne à domicile. Je suis un étudiant universitaire et je travaille à temps partiel seulement 2 à 3 heures par jour facilement depuis chez moi. Maintenant, tout le monde peut gagner de l'argent supplémentaire pour faire du système domestique en ligne et vivre une bonne vie en ouvrant simplement ce site Web et

suivez les instructions sur cette page.............🔥🔥🔥👉 https://bit.ly/3EMM5p1 🔥🔥🔥

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter