Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ousmane Sonko va "déférer à la convocation du juge mercredi", annonce son marabout

Le député Ousmane Sonko, soupçonné de « viols et menaces de mort », va bel et bien déférer à la convocation du juge d’instruction du 8e cabinet demain, mercredi 3 mars 2021. L’annonce a été faite par son marabout, Serigne Abdou Mbacké, via un communiqué.



Ousmane Sonko va "déférer à la convocation du juge mercredi", annonce son marabout
Le leader de Pastef Les Patriotes qui, jusqu’ici, avait refusé de répondre à toutes convocations émanant de la justice ou de l’Assemblée nationale, a changé d’avis. Selon  Serigne Abdou Mbacké, marabout d'Ousmane Sonko, ce dernier ira rencontrer le juge du 8eme cabinet ce mercredi. 

Dans un communiqué parvenu à PressAfrik, Serigne Abdou Mbacké s’explique :  « Au nom de la paix et de la stabilité du pays et après en avoir longuement discuté avec plusieurs personnalités politiques, de la société civile, mais aussi de différentes obédiences religieuses du pays, j’ai demandé à M. Ousmane Sonko de bien vouloir déférer à la convocation du juge qui souhaite l’entendre ce mercredi 3 mars 2021 ».
 
Le religieux de poursuivre : « Une demande qu’il a acceptée au nom de l’immense respect qu’il me voue en tant que son guide et ami, mais aussi au nom de son profond attachement à la paix. A mon nom propre et à celui de toutes les autorités religieuses du pays, de la société civile mais également des acteurs politiques impliqués dans cette médiation, je saisis cette occasion pour remercier vivement M. Ousmane Sonko. Je lui renouvelle tout mon attachement et mon soutien. Je salue également son sens du sacrifice pour le seul intérêt de la patrie ».

Le marabout se dit convaincu que : « le Sénégal va très bientôt dépasser ces moments douloureux que nous vivons depuis quelques semaines ».

Accusé de "viols et menaces de mort" par Adji Sarr, la jeune masseuse du salon de beauté « Sweet Beauty Spa", Ousmane Sonko dénonce un complot politique ourdi par le président Macky Sall afin de l’écarter de la course à la présidentielle de 2024.

Il avait déclaré, lors de sa dernière sortie vendredi, avant la levée de son immunité parlementaire, qu’il n’allait pas répondre au juge s’il venait d'être convoqué. 

Aminata Diouf

Mardi 2 Mars 2021 - 16:33


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Samba le 02/03/2021 18:31
Donc il est sous tutelle et prétend diriger le pays
On est averti si demain il est élu président
Il sera sous ordre
Donc ou est la Republique

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter