Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Paul Rusesabagina : le héros de "Hôtel Rwanda "enlevé à Dubaï"



Paul Rusesabagina : le héros de "Hôtel Rwanda "enlevé à Dubaï"
La fille de Paul Rusesabagina lance un appel à l'aide pour obtenir la libération de son père.

Elle dit qu'elle pense qu'il a été enlevé à Dubaï.

Les autorités rwandaises ont annoncé lundi que M. Rusesabagina avait été arrêté en vertu d'un mandat international pour avoir dirigé des "mouvements terroristes".

La fille de M. Rusesabagina déclare à la BBC que cette allégation est fausse. Son père est un défenseur des droits de l'homme, ajoute Anaise Kanimba.

M. Rusesabagina, 66 ans, est un grand critique du président du Rwanda Paul Kagame. La famille a eu des nouvelles de M. Rusesabagina pour la dernière fois après son arrivée à Dubaï jeudi, soutient Mme Kanimba.

"Nous aimerions donc que ces deux endroits (pays) nous aident à le ramener chez lui. Les accusations portées contre lui sont sans fondement", indique Mme Kanimba dans une interview à Newsday.

Les autorités rwandaises ont fait défiler l'homme arrêté devant les journalistes à Kigali lundi, mais n'ont pas donné de détails sur le lieu de son arrestation ni sur les charges précises qui pèsent sur lui.

M. Rusesabagina, qui est issu du groupe ethnique Hutu, est devenu célèbre après que le film Hotel Rwanda de 2004 a décrit ses efforts pour sauver des centaines de Tutsis dans son hôtel pendant le génocide de 1994.

Environ 800 000 Tutsis et Hutus modérés ont été tués pendant le génocide.

Ils ont été tués par des extrémistes hutus qui ont été chassés du pouvoir par M. Kagame et son Front patriotique rwandais (FPR) dominé par les Tutsis.

"Nous ne savons pas comment il est arrivé au Rwanda et comment cela s'est produit", révèle Mme Kanimba à la BBC.

"C'est pourquoi nous pensons qu'il a été kidnappé car il n'irait jamais au Rwanda de son plein gré », dit-elle.

Elle indique que le langage corporel de son père après son arrestation suggérait qu'il "restait fort et il ne veut pas que nous sachions qu'il est battu et même s'ils l'ont battu, il va nous montrer qu'il va continuer à se battre".

bbcAfrique

Mercredi 2 Septembre 2020 - 10:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter