Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Pikine: Mame Diarra Fam également accusée d'agression par un handicapé

La député de la diaspora, Mame Diarra Fam a annoncé sur sa page Facebook être victime d’une agression par des nervis envoyés par le maire socialiste de Guinaw rails nord, pape Ndiamé Dieng dans la nuit du Lundi 21 septembre. cette accusation est balayée d’un revers de mains par l’un des accusés en l’occurrence Lamine Thiam, un handicapé moteur. selon ce dernier, c’est Mame Diarra Fam qui est à l’origine de toute l’histoire. aux dernières nouvelles, les deux parties ont chacune porté plainte devant le commissaire de Thiaroye.



Pikine: Mame Diarra Fam également accusée d'agression par un handicapé
 Mame Diarra Fam a-t-elle voulu faire le buzz ? La question se pose selon Lamine Thiam, un handicapé moteur accusé d’avoir agressé la député de la diaspora. « Elle et son parti, le PDS sont en hibernation depuis plusieurs mois et elle veut se faire entendre. C’est pourquoi elle a été pistonnée par des amis journalistes de la Sen Tv pour faire passer sa communication. Malheureusement, elle a soutenu que je l’ai agressée avec un bâton alors que je marche avec l’aide de deux béquilles. Ce qui est totalement absurde » a-t-il remarqué d’emblée.

Tout serait parti d’une émission diffusée par la Sen Tv en duplex pour dénoncer les inondations dans les différentes communes de la banlieue de Pikine. A cette occasion, Mame Diarra Fam a été invitée pour parler de ce phénomène. Elle est alors partie dans une ruelle drainée pour les eaux de pluies pour dénoncer le fait que ces travaux aient coûté 40 millions CFA.
Fort de ces déclarations, Lamine Thiam, un handicapé moteur par ailleurs conseiller municipal et chargé de la communication de la mairie de Guinaw Rails-nord est sorti de sa maison pour aller à la rencontre de la chaîne de télévision qui diffusait en direct pour apporter des éclairages sur les dires de Mame Diarra Fam. Malheureusement pour lui, il a trouvé le direct terminé. C’est pourquoi, lui et une autre conseillère municipale du nom d’Oulimata Seck ont décidé de faire leur communication autrement.

Ils ont convenus d’aller près de la maison de madame la député et d’un ouvrage réalisé par le maire pour parler avec les populations de Guinaw Rails. « Je leur ai demandé si les ouvrages réalisés par le Maire Pape Ndiamé Dieng les ont servis ? A cause de ces réalisations, la commune de Guinaw Rails Nord n’est pas inondée comme les années précédentes (… ) c’est alors que certains militants de Mame Diarra Fam sont venus vers nous pour nous menacer. Nous avons alors décidé de rebrousser chemin. Pendant que j’étais sur le chemin du retour, j’entendais prononcer mon nom. Mais je continuais. On m’empoigna de derrière mon dos avant de me pousser par terre. Lorsque j’ai su que c’était Mame Diarra Fam, je me suis agrippé sur ses deux pieds et tout naturellement, elle tomba à même le sol. Tout ceci s’est déroulé en la présence de son garde du corps, Bamba, qui m’a par la suite relevé. Voilà toute l’histoire » a-t-il argué.

Nous avons tenté de joindre la député pour qu’elle nous donne sa version. En vain. Cependant, elle a déclaré sur sa page Facebook qu’elle a été attaquée chez elle par deux nervis envoyés par le maire Pape Ndiamé Dieng. Cette altercation lui aurait causé des blessures et qu’elle s’était procuré un certificat médical établi par un médecin de l’hôpital « Dominique » de Pikine.

Des plaintes déposées au commissariat de Thiaroye
A la dernière minute, Lamine Niang a soutenu avoir déposé une plainte auprès du commissariat de Thiaroye pour coups et blessures volontaires et agressions sur sa personne. Un peu plutôt dans l’après-midi d’hier, mardi, l’honorable député avait aussi déposé sa plainte. Chacun des deux parties a reçu un numéro de dépôt et devrait être entendu au fonds aujourd’hui par un des adjudants chargé de l’enquête. Une affaire à suivre.

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mercredi 23 Septembre 2020 - 13:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter