Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Pour sa clôture à Dakar, le Forum social mondial rend hommage à la «victoire» en Egypte

La situation en Egypte a été suivie avec attention par les participants au Forum social mondial de Dakar tout au long de la semaine d’échange qui vient de s’écouler. L'annonce du départ d'Hosni Moubarak a suscité l’enthousiasme de la foule lors de la cérémonie de clôture qui a eu lieu ce vendredi 11 février 2011, en fin d’après-midi. La démission du président égyptien est considérée comme une victoire et comme un signe d'espoir par de nombreux militants.



Pour sa clôture à Dakar, le Forum social mondial rend hommage à la «victoire» en Egypte
Université Cheikh Anta Diop de Dakar, en fin d’après-midi ce vendredi. L’assistance est nettement moins nombreuse qu’à l’ouverture du forum le 6 février. Une femme prend le micro. Et d’entrée de jeu, cette annonce : « Nous allons commencer la séance de clôture avec une excellente nouvelle : le président Moubarak a démissionné ! » Après les rumeurs de la veille, après la déception inspirée par le discours du président égyptien jeudi soir, Hosni Moubarak est finalement parti. La foule applaudit, enthousiaste. « Nous sommes tous solidaires du peuple égyptien et du peuple tunisien » lance la militante.

Un altermondialiste égyptien est invité à prendre la parole : « Je suis très fier de vous annoncer la victoire du brave peuple d’Egypte dans la bataille pour la démocratie. Ce n’est qu’un pas, mais c’est un pas important sur le long chemin qui conduira à accomplir les demandes de la Révolution. L’objectif principal de cette révolution, c’est de faire tomber le régime et pas seulement Moubarak ».

« Victoire », le terme revient dans les interventions qui suivent. Le départ d’Hosni Moubarak est perçu par beaucoup de participants au Forum social mondial comme la victoire de la rue, la victoire d’un mouvement populaire et les altermondialistes y voient l’image de leur combat. «En Afrique, il se passe quelque chose, le changement est possible », lance l’animatrice de cette séance de clôture.

Le Marocain Hamouda Soubhi, l’un des animateurs du Forum social maghrébin, confie « ça nous donne le courage de continuer pour démocratiser toute la région ».

« C’est un signal fort pour tous les chefs d’Etat du monde : il faut qu’ils en reviennent à ce que leurs peuples disent, commente pour sa part Adrian Pereira, de l’équipe malaisienne de Dignity international.

Interrogations sur l’avenir

D’autres altermondialistes sont plus circonspects : « Quels sont les arrangements qui sont en train de se mettre en place en Egypte, s’interroge Santiago Arconada, un militant vénézuélien. L’armée est-elle prête à autoriser des élections libres et transparentes ainsi qu’une nouvelle constitution ? »

« Je souhaite voir quel rôle l’armée va jouer dans la nouvelle configuration avant de me réjouir » explique Taoufik Ben Abdallah, le coordonnateur du Forum social africain.


Une militante de la gauche allemande espère pour sa part « que le peuple égyptien aura assez d’énergie pour revendiquer un vrai changement politique après le départ de Moubarak ».

Rfi

Samedi 12 Février 2011 - 08:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter