Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Première nuit de couvre-feu à Dakar: les forces de l’ordre s’adjugent « le droit de tabasser »



Première nuit de couvre-feu à Dakar: les forces de l’ordre s’adjugent « le droit de tabasser »
Les scènes filmées cette nuit dans les rues de certains quartiers de Dakar vont certainement irriter les organisations de défense des droits de l’Homme. Des policiers traquant et brutalisant des citoyens, coupables de circuler au-delà de 20 heures en violation du décret présidentiel instituant l’Etat d’urgence et le couvre-feu à partir de ce mardi. 

En décrétant l’Etat d’urgence lundi soir lors d’un message à la nation rendu public par la chaîne nationale, le président de la République n’a certainement pas donné mandat aux forces de défense et de sécurité de tabasser les contrevenants. Pour ces derniers, la loi a d’ailleurs prévu des sanctions pénale et/ou pécuniaire. Mais il n’est nullement indiqué dans les textes que les éléments de police ou de la gendarmerie peuvent tabasser à coups de matraque ceux qui n’ont pas respecté le couvre-feu. « Les peines encourues par les récalcitrants varient entre 2 mois et 2 ans de prison, une amende de 50 à 500 mille F Cfa ou l’une des deux peines comme le précise la loi » a d’ailleurs rappelé le ministre de l’Intérieur ce mardi dans une déclaration à la presse.

Sur les Réseaux sociaux, des centaines de vidéos circulent montrant des scènes de violences exercées sur des récalcitrants. Dans cette vidéo choisie par PressAfrik, deux policier arrêtent un véhicule aux Parcelles Assainies. L’un ouvre la porte et roue de coups de ceinture le chauffeur avant de refermer violemment la porte de la voiture.
 

Des images qui choquent. Les citoyens qui n’ont pas respecté le couvre-feu n’ont aucune excuse pour se retrouver dans les rues au-delà de 20 heures. Autant les policiers n’ont pas mandat de les tabasser comme de vulgaires malfrats.

Le couvre-feu est destiné à limiter les déplacements des populations dans le but de lutter contre la propagation de l’épidémie de Covid-19. Il serait regrettable qu’une bavure vienne contrarier toutes les mesures prises par les autorités pour sauver les vies des Sénégalais.

AYOBA FAYE

Mardi 24 Mars 2020 - 22:43




1.Posté par ABDOULAYE BA le 25/03/2020 01:35
Ceci est le résultat de la méconnaissance par nos forces de l'ordre de leur rôle..un policier qui ignore le régime de l'état d'urgence et le couvre feu. Aucune loi ne permettrait de bastonner les citoyens, c'est une méconnaissance des textes légaux conjuguée à une indiscipline majeure..une honte pour nous!

2.Posté par Modou Fall le 25/03/2020 01:39
je peux comprendre qu'on puisse arrêté quelqu'un qui contrevient à l’État urgence mais le frapper est une pratique ignoble digne des pays barbares et cela peux avoir des conséquences bien plus grave le coronavirus qu'on veut combattre.

3.Posté par badara le 25/03/2020 10:00
VOUS AVEZ DU RECALCITRANT. ALORS...! QU'EST QU'ILS MERITE

4.Posté par Michel le 25/03/2020 12:59
Merci de me dire qu’est-ce que font ces imbéciles de racailles si ce n’est que de provoquer les forces de l’ordre
Il y a un couvre feu donc on le respecte et moi je serais encore plus méchant car je leur écraserai la tête dans le caniveau et là vous verrez qu’ils respecteront la loi
Bandes de petits con encore des gros culs de dakar qui ce croit tout permis

5.Posté par joseph le 25/03/2020 14:30
mes chers concitoyens si vous avez des enfants des parents des amis faites en sorte qu'ils soient à la maison à l'heure du couvre feu. prendre leur défense ce n'est pas normal par les temps qui courent. respectons les lois et tout ira bien

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter