Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Procès en Appel pour faux, usage de faux... Abdoul Mbaye ne comprend pas



Attrait à la barre de la deuxième Chambre de la Cour d'appel de Dakar, ce mardi  18 juin pour répondre des délits de faux, usage de faux et tentative d'escroquerie, Abdoul Mbaye  a balayé d'un revers de main les chefs d'accusation qui pèsent contre lui.

L'ancien Premier ministre ne comprend pas, qu'à ce jour, qu'on ne lui ait pas présenté, depuis trois ans, un document alléguant de faux, usage de faux dont il aurait été complice.

Et pour ce qui est de la tentative d'escroquerie, il soutient également que "nul ne peut produire des propos transmis sur lesquels j'aurais voulu soustraire les biens de Madame Aminata Diack".

Mieux, s'exclame-t-il, "jamais dans les liens du mariage je n'ai  demandé à madame Aminata Diack, de contribuer dans le ménage. En tant que chef de famille, au moment où j'ai introduit une demande de registre du communauté de biens, le président du Tribunal auparavant m'a demandé si mon épouse était d'accord. Et là, je lui ai transmis un document conjoint. Et cette ordonnance du juge i n'a jamais été contesté depuis 20 ans". 

Mbaye de poursuivre: "Après la séparation des biens, on a continué les liens de notre mariage et personne n'a été avantagé dans cette séparation de biens. Je disposais d'un seul bien immobilier avec dette même".

Fana CiSSE

Mardi 18 Juin 2019 - 13:20


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter