RCA: un mort, des blessés et des disparus après l’attaque d’un convoi de l’ONU

En Centrafrique, un casque bleu cambodgien a été tué et huit autres blessés, ce lundi 9 mai dans le sud du pays. Quatre autres personnes sont portées disparues : trois soldats cambodgiens et un marocain. Les recherches sont toujours en cours pour les retrouver.



Le convoi du génie cambodgien escorté de casques bleus marocains revenait de Rafaï et se dirigeait vers Bangassou, deux villes situées le long de la frontière avec la RDC dans le sud du pays. Vers 20h, alors qu'il fait nuit noire, le convoi tombe dans une embuscade à Yogofongo, à une vingtaine de kilomètres de Bangassou. L'échange de coups de feu est violent. Un Cambodgien est tué.
 
De source onusienne, l'embuscade aurait été tendue par des anti-balaka qui se sont volatilisés après l'attaque. Quatre casques bleus, trois Cambodgiens et un Marocain, sont toujours portés disparus. Se sont-ils cachés ? Ont-ils été tués ou enlevés ? Pour l'instant impossible à dire, mais un hélicoptère et un détachement de casques bleus ont été dépêchés pour les retrouver.
 
L’ONU régulièrement prise pour cible
 
Depuis quelques mois, cette zone du sud de la Centrafrique est l'épicentre des affrontements entre communautés. L'UPC, groupe armé à dominante peule, ainsi que les éleveurs peuls qu'il protège sont les cibles d'une offensive des groupes armés issus des autres communautés. Ce mardi matin, la ville d'Alindao, entre Bangassou et Bambari, a été le théâtre de combats entre l'UPC qui tient la ville et des assaillants anti-balaka.
 
Dans ces affrontements ethniques qui embrasent tout le quart sud-est du pays, la Minusca est souvent prise pour cible, car considérée par un camp comme alliée à l'autre. Pour autant, impossible pour le moment de connaître les motivations de l'attaque de ce lundi. Des convois sont parfois attaqués par des miliciens locaux, ou des groupes issus de la LRA, qui tentent simplement de voler les chargements.

Rfi.fr

Mardi 9 Mai 2017 - 16:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter