Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

Sénégal : Lancement prochain du Programme d’amélioration de la connectivité des zones agricoles



Sénégal : Lancement prochain du Programme d’amélioration de la connectivité des zones agricoles
Macky Sall a annoncé dans les jours à venir le lancement prochain du Programme d’amélioration de la connectivité des zones agricoles du nord et du centre, financé par l’Etat et soutenu par la Banque mondiale.

« C’est l’objet du Programme spécial de désenclavement, portant sur plus de 2500 Km de routes en cours d’exécution. S’y ajoute le lancement prochain du Programme d’amélioration de la connectivité des zones agricoles du nord et du centre, financé par l’Etat et soutenu par la Banque mondiale », a dit le chef de l’Etat qui s’adressait à la nation.
 
D’un coût global de 130 milliards de fcfa, ce nouveau programme, selon le chef de l’Etat, « mettra en place des infrastructures routières et de renforcement des capacités en matière de formation et de production ».
 
Il permettra, entre autres, de « faciliter l’accès aux zones de production agricole, de pêche et d’élevage, afin d’améliorer les conditions de transport et renforcer les échanges intérieurs et avec les pays voisins ».
 
De plus, le volet rural du Programme d’Appui aux Communes et Agglomérations du Sénégal, (PACASEN-rural) financé à « hauteur de 352 milliards de fcfa démarrera cette année, pour améliorer l’accès aux services sociaux de base dans 435 communes », a-t-il ajouté.
 
« Je rappelle que la composante urbaine du PACASEN est déjà en cours d’activité. Les politiques d’équité territoriale et de justice sociale resteront toujours au centre de mes préoccupations ; car du fond de mon cœur, je veux que chaque sénégalaise et chaque sénégalais ait sa part de bien-être, de dignité et de décence qu’une nation qui se veut solidaire, unie et indivisible peut offrir à tous ses citoyens », a-t-il souhaité.
 
« Telle est la vocation de la nation sénégalaise. C’est le legs que nous ont laissé les anciens, et c’est l’héritage que nous devons aux générations futures. Pour ma part, je resterai sans relâche le gardien vigilant de ce patrimoine national et des exigences attachées à nos valeurs de culture et de civilisation », a conclu le président Sall.
 

Salif SAKHANOKHO

Dimanche 3 Avril 2022 - 22:04


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter