Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sénégal : le ministre des Finances et du Budget annonce un taux de croissance de 10,5% en 2023

Les députés sont en séance plénière ce jeudi pour plancher sur le débat d’orientation budgétaire (DOB) de 2022. Le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, a fait face aux élus, à l’occasion de cette séance de clôture de la session ordinaire 2021-2022. Il s’est exprimé sur les perspectives économiques et budgétaires de 2023 à 2025. Il a annoncé que le Sénégal devrait afficher un taux de croissance de 10,5% en 2023.



Pour 2023, le Sénégal devrait afficher un taux de croissance de 10,5%. C'est en substance ce qu'a déclaré le ministre Abdoulaye Daouda Diallo devant les députés. « Sur la période 2023-2025, qui correspond au périmètre du Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle en votre possession, le taux de croissance moyen sera de 7.8%, avec un pic de 10.5% en 2023, à la faveur du démarrage de l'exploitation de nos gisements d'hydrocarbures », a fait savoir le ministre des Finances et du Budget. 

D’après lui, sur la même période également, « l'inflation se situera en moyenne à 3.8%. C'est un peu plus que le plafond fixé dans le cadre de l'UEMOA, lequel s'élève à 3%, mais on peut aisément faire le constat que notre pays est bien proche de la norme ».

Le ministre annonce que les prévisions du budget de 2023 sont estimées à plus de 6000 milliards Fcfa. « La loi de finances rectificative pour l'année 2022 a été arrêtée à 5 556,7 milliards FCFA et représente plus du double du budget de 2012. Et voilà qu'en 2023, les prévisions budgétaires ressortiraient à plus de 6 000 milliards FCFA, chiffre très révélateur sur les ambitions du Gouvernement », a soutenu Abdoulaye Daouda Diallo.  

Par ailleurs, il a soutenu que « les transferts de l'État aux collectivités territoriales resteront sur une tendance haussière. En effet, arrêtés à 39 332 910 000 FCFA en 2012, ils atteignent 93 997 671 582 FCFA en 2022, soit un doublement en dix ans ».

« 79% des ressources du budget proviennent de nos efforts internes »

D’après le ministre des Finances et du Budget, « les ressources à transférer par l'État aux collectivités territoriales devraient atteindre un montant de 244,06 milliards FCFA sur la période 2023-2025 ».

Il a rappelé, à nouveau, que les grandes lignes de « notre politique budgétaire à moyen terme portent sur la consolidation et le renforcement du cadre macroéconomique et financier ».

A ce titre, Abdoulaye Daouda Diallo a souligné que le Sénégal garde le cap vers la souveraineté budgétaire. « En effet, plus de 79% des ressources du budget proviennent de nos efforts internes même si l'appui des partenaires techniques et financiers s'est amplifié et intensifié depuis la mise en œuvre du PSE et de ses plans d'actions prioritaires », a-t-il soutenu.

Selon le ministre des Finances, "la politique de financement restera essentiellement ancrée, d'une part, sur le recours à un endettement prudent axé sur les ressources concessionnelles et, d'autre part, sur des partenariats public-privé bien maîtrisés".
 

Moussa Ndongo

Jeudi 30 Juin 2022 - 14:14


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter