Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sénégal – victoire de l’opposition : "les sénégalais doivent revenir sur terre", selon Bathily

Le vent d’alternance dans les collectivités locales qui souffle actuellement au Sénégal fait quelquefois rêver les citoyens. Pour éviter des déceptions, Abdoulaye Bathily demande aux sénégalais de revenir sur terre parce que le système des collectivités locales tel qu’il est ne permet pas des changements réels. Sur RFM, le leader de la LD a exprimé son opposition à un gouvernement d’union nationale.



Sénégal – victoire de l’opposition : "les sénégalais doivent revenir sur terre", selon Bathily
La coalition Bennoo Siggil Senegaal, lors des élections municipales et régionales de dimanche passé, n’a laissé aucune chance à ses adversaires. A Dakar par exemple, elle a remporté 13 des 19 communes d’arrondissement. Et ce scénario se présente presque dans toutes les autres régions du Sénégal.

Il ne faudrait pas que les populations pensent que cette victoire de la Coalition Bennoo Siggil Senegaal sur Abdoulaye Wade est le bout du tunnel. Le secrétaire général de la Ligue Démocratique (LD), le professeur Abdoulaye Bathily coupe court aux mirages des citoyens en leur faisant savoir qu’il ne faut pas qu’ils leur vie va changer, que l’opposition, dans les collectivités locales, pourrait sensiblement améliorer leur situation. Invité de l’émission «Grand jury» de la RFM, le leader de la LD a estimé qu’il faut ne faut pas alimenter cette illusion. «Dès le départ nous avons dit que ces élections locales devraient simplement être une étape pour la libération du peuple sénégalais. Parce que d’abord le système des collectivités locales, tel qu’il existe aujourd’hui, ne permet pas aux équipes qui sont en place d’opérer des changements réels, ce n’est pas possible» a-t-il déclaré. Le membre de la conférence des leaders de Bennoo Siggil Senegaal de révéler : «la loi même ne leur donne pas beaucoup de marges de manœuvre et les ressources qui sont à leurs dispositions ne sont pas aussi importantes même si elles devaient être libérées. Or nous savons qu’aujourd’hui la situation financière de l’Etat est catastrophique».

Abdoulaye Bathily ne veut pas, par ailleurs, entendre parler de gouvernement d’union nationale avec Abdoulaye Wade. Le secrétaire général de la LD a, à ce propos tenu à faire savoir qu’il n’est pas partant. Pour lui, «c’est le tempérament de l’individu même qui est devant, qui n’est pas fiable. Pour un sous, il va essayer de divertir l’opinion et surtout il va penser que c’est une manière de légitimer tout ce qu’il était en train de faire jusqu’à présent, c'est-à-dire toutes ces dépenses folles, cette destruction du tissu économique, du tissu social, ce détournement du finance public de notre pays pour des raisons familiales, personnelles, claniques».

«Un gouvernement d’union nationale aujourd’hui nécessairement va être pléthorique» a-t-il soutenu. Et de s’interroger «Vouloir mettre des gens là dans pourquoi faire?»

Le professeur Abdoulaye Bathily a, en outre, fait l’apologie de l’unité de l’opposition. Il a estimé que de cette unité se trouve le salut du peuple. «Il nous faut mettre en place une équipe soudée autour d’une plate forme très claire. Parce que la question n’est pas de dire c’est tel qui doit régler les problèmes. Mais quelle équipe va régler les problèmes et selon quelle modalité autour de quelle plateforme», a-t-il argumenté.


Pape Mamadou Diéry Diallo (Stagiaire)

Dimanche 29 Mars 2009 - 17:33


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter