Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Situation de l’hôpital régional de Kolda : Le diagnostic détaillé de l’état chaotique de l’établissement par le mouvement des CAP 21



La santé est au cœur de l’actualité da la capitale du Fouladou depuis quelques jours. Un débat alimenté par l’absence de gynécologue dans la région. Un problème soulevé par le mouvement des CAP 21 dirigé par Tidiane Tamba et le Collectif des Cadres de Kolda. Aujourd’hui c’est l’Honorable député Marième Soda Ndiaye qui a déposé une question écrite au ministre de la santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. « Chers concitoyens, conformément aux dispositions du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, j’ai saisi le Président Moustapha Niasse et adressé une question écrite au Ministre de la Santé et de l’Action Sociale relative aux mesures et/ou dispositions prises pour l’affectation d’un (e) gynécologue à l’Hôpital régional de Kolda ».

Mais la situation est beaucoup plus compliquée et elle apparaît dans le diagnostic fait par le mouvement des CAP 21.  Selon le mouvement, « l'hôpital régional de Kolda n'a pas de spécialistes en radiologie, de réanimateurs, d'ophtalmologues, de médecins urgentistes, de gynécologues ».

Pour ce qui est des équipements, « il n'y a pas de scanners, d’échographes, de respirateurs, de microscopes opératoires depuis 02 ans. C'est ce qui explique que même la cataracte n'est pas opérée, une seule machine fonctionne pour la lingerie, il n'y a pas d'intrants ou de consommables pour le laboratoire et la radio. Les ambulances sont plus malades que les patients qui doivent être évacués et les chauffeurs prennent d'énormes risques pour leur sécurité et celles des malades en état d'évacuation.  Les lits sont en nombre très insuffisant car beaucoup de lits sont détériorés, le problème du mur de clôture a été évoqué et enfin la construction d'un centre de traitement des épidémies. Kolda est la seule région du Sénégal à ne pas avoir un site ou centre de traitement des épidémies. »

Le mouvement des comités d’actions Politiques (Cap21) de Kolda qui révèle aussi que pour ce qui est des ressources humaines, « 80 % des médecins sont des contractuels qui sont payés par l'hôpital. Il y a très peu de médecins recrutés par l'État » entend porter le combat avec des mouvements de femmes, de jeunes et des mouvements citoyens pour une solution aux nombreux maux qui minent le système sanitaire de la région.

Matar SENE

Mercredi 21 Avril 2021 - 15:41


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter