Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Soif, obscurité, insalubrité… quand Dakar ne hume pas l’air du « Yoonu Yokkute »



Soif, obscurité, insalubrité… quand Dakar ne hume pas l’air du « Yoonu Yokkute »
Dakar a soif depuis six (6) jours. Depuis jeudi dernier, le quotidien de ses populations s’est transformé en une corvée infernale avec une quête sans répit du liquide introuvable. Et comme si le sort s’acharnait sur les populations qui n’ont pas fini de se lamenter du manque terrible d’eau qui secoue les ménages, des délestages se signalent à leur tour dans plusieurs zones de la capitale sénégalaise. Un manque d’eau a entrainé l’interruption des machines à la centrale de Kounoune, s’explique le directeur général de la SENELEC, Pape Dieng.

Mais le martyre ne connaît point d’épilogue. Après la pénurie d'eau et la recrudescence des coupures d’électricité, place à l'insalubrité dans nos rues. Déjà cahotés par la soif et l’obscurité, les dakarois sont guettés par la saleté car le Syndicat National du Nettoiement menace d’aller en grève le 21 septembre prochain. Ces travailleurs qui fustigent la situation précaire dans laquelle ils se trouvent, font part de leur courroux contre les responsables du secteur qui tardent à ouvrir des négociations depuis le dépôt de leur plateforme revendicative. Les techniciens de surface qui soutiennent que leur préavis de grève arrive à son terme le 20 Septembre prochain, menacent de paralyser le système dès le 21 Septembre.

Avec une pénurie d’eau ambiante, de l’électricité en carence et des ordures qui menacent, la remise en question de l’efficacité de la vision du chef de l’Etat traduite dans son programme « Yoonu Yokkute » (chemin du progrès) n’est pas du tout outrancière. Autrement dit, hormis le problème des inondations qui souffrent de solutions concrètes, de nombreuses difficultés sociales continuent de hanter le sommeil des populations qui attendent désespérément une résolution d’un régime installé au pouvoir depuis 18 mois.


Mardi 17 Septembre 2013 - 16:02


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter