Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Suspension de la mission de Harouna Sy au Darfour : le sort du commissaire désormais entre les mains de l’Etat

Le commissaire Harouna Sy va devoir patienter avant de porter son « casque bleu ». Les Nations Unies qui ont suspendu sa mission au Darfour ont envoyé à L’Etat du Sénégal une lettre d’explications sur le cas de l’ancien commissaire central de Dakar, accusé de meneur des répressions violentes des manifestations préélectorales au Sénégal qui ont coûté la vie à l’étudiant Mamadou Diop.



Suspension de la mission de Harouna Sy au Darfour : le sort du commissaire désormais entre les mains de l’Etat
Le sort de Harouna Sy est désormais entre les mains des autorités étatiques qui doivent s’expliquer sur les accusations qui pèsent sur le conseiller spécial du ministre de l’Intérieur chargé des questions de sécurité. En effet, suite à cette suspension de son admission au Darfour où il devait se charger de la restructuration des services de police, Harouna Sy risque de ne pas siéger à l’organisation internationale.
 
La polémique qui a fait suite à l’admission de M.SY au concours de l’ONU serait à l’origine de la procédure qui a suspendu la mission de l’ancien commissaire central de Dakar. Par ailleurs, le journal « L’observateur » indique que les combats menés par la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO), la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH) et la section sénégalaise d’Amnesty International ont fini par aboutir à cette mesure conservatoire des Nations Unies.


Mardi 21 Août 2012 - 14:29


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Dia le 21/08/2012 14:53
Waaw kaye, loolu man nanuko dégue.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter