Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Transport à Dakar: préavis de grève qui va couvrir un mois, à compter de janvier 2020



Transport à Dakar: préavis de grève qui va couvrir un mois, à compter de janvier 2020
Le syndicat autonome des travailleurs du transport menace de paralyser le secteur à Dakar et exige le départ de Mbaye Amar à la tête de l’AFTU pour non-respect de la législation sociale. Ces travailleurs promettent de marcher jusqu’au ministère du Transport pour se faire entendre.
 
« A l’assemblée générale du 15 février, nous avions décidé d’aller en grève. Avec les élections, nous avions tenu une réunion au niveau du Conseil Exécutif des Transports Urbains de Dakar (CETUD) avec l’ensemble des responsables de l'Association de Financement des Professionnels du Transport Urbain (AFTU) et du CAFTRANS qui ont signé un protocole en bonne et due forme, qui doivent commencer les contrats à compter du 15 mars passé. Ça fait 10 mois, seul Ndongo Fall et 3 autres transporteurs ont commencé à signer le contrat. Ce qui nous a poussé aujourd’hui à réagir, même la personne moral de l’AFTU, le président Mbaye Amar qui a une vingtaine de bus, avec plus 40 employés n’a signé aucun contrat par rapport à ses employés », martèle Amadou Samb leur secrétaire général au micro de walf radio.
 
Mieux ajoute M. Samb : « L’Etat est en train de mettre le BRT et le TER. Donc c’est pour nous enterrer. Nous allons déposer un préavis de grève qui va couvrir un mois, à compter du mois de janvier, si le problème n’est pas réglé, nous allons paralyser le secteur du transport à Dakar. Cela fait 10 mois qu’ils n’ont pas respecté ce protocole. Maintenant nous allons passer à la vitesse supérieure. Nous allons faire un sit-in devant les locaux de l’AFTU avec tous les travailleurs pour demander son départ avec son équipe ».  


Lundi 9 Décembre 2019 - 09:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter