Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Turquie: un puissant tremblement de terre touche l’est du pays

​Le tremblement de terre a eu lieu vers 20 h 55, heure locale, selon l'Agence gouvernementale des situations de catastrophe (AFAD). La secousse a été mesurée à 6,8 sur l'échelle de Richter.



De nombreux habitants ont passé la nuit dehors, dans un froid mordant (il a fait près de – 10 degrés Celsius), mais paniqués à l’idée de rentrer chez eux, rapporte notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer. Des habitants inquiets du sort de leurs proches, alors que les lignes de téléphonie mobile sont restées perturbées pendant de longues heures.

Des secousses ressenties jusqu'en Syrie

Des salles de sports, des écoles et des bibliothèques ont ouvert leurs portes dans la soirée pour accueillir les personnes ayant fui leurs maisons après le séisme, selon les autorités. Les télévisions turques ont diffusé les images d’immeubles effondrés et de secouristes extrayant des blessés des décombres. Les autorités s’inquiètent notamment du sort des habitants de nombreux villages éloignés des centres urbains. Les nombreuses répliques –près d’une centaine dans les douze heures qui ont suivi la première secousse– compliquent le travail des équipes de secours.

Signe de la violence des secousses, on a ressenti le tremblement de terre dans tout l’est de la Turquie, de Samsun sur la mer Noire, à Kilis, 700 kilomètres plus au sud, à la frontière turco-syrienne.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait annoncé que « toutes les mesures nécessaires » seraient prises pour venir en aide aux zones frappées par la secousse et qu'il avait dépêché plusieurs ministres sur place. « Avec toutes nos institutions, notamment l'AFAD et le Croissant rouge, nous nous tenons aux côtés de notre peuple », a-t-il écrit dans un message diffusé sur Twitter.

rfi.fr

Samedi 25 Janvier 2020 - 12:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter