Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Un sapeur-pompier arrêté avec 30 cornets de chanvre indien à Touba

Le Tribunal des flagrants délits de Diourbel a condamné, le jeudi 22 avril à 3 mois de prison ferme un sapeur-pompier. Abdoulaye Waly Niang a été arrêté avec 30 cornets de chanvre indien à Touba, rapporte L'Observateur.



Un sapeur-pompier arrêté avec 30 cornets de chanvre indien à Touba
Abdoulaye Waly Niang peut s'estimer heureux malgré la condamnation de 3 mois de prison par le Tribunal des flagrants délits de Diourbel. Alors qu'il restait 5 ans d'emprisonnement si les charges de cession et d'offre de drogue retenues contre sa personne n'étaient pas disqualifiées en détention de drogue en vue d'usage. Affecté à la 23e Compagnie d'incendie et de secours des sapeurs-pompiers de Touba, le soldat du feu risque purement et simplement la radiation.
 
Abdoulaye Waly Niang était en possession de 30 cornets de chanvre indien au moment de son arrestation. Devant la barre des flagrants délits, le sapeur-pompier reconnaît sans ambages les faits qui lui sont reprochés. "Je suis un inconditionnel du chanvre indien et que j'en fume depuis plusieurs années", a déclaré Abdoulaye Waly Niang. Qui précise : " j'ai acheté les 30 cornets de chanvre indien à 15.000 FCFA à Kaolack".
 
S'agissant de son présumé complice, Abdoulaye Diop, le soldat du feu explique : "C'est moi qui lui ai dit de m'amener le sac et il ignorait tout du produit prohibé". Vu la constance des faits, le substitut du Procureur Mamadou Saïdou Diao s'est rapporté à la sagesse du tribunal.
 
Quant à la défense, assurée par Me Cheikh Ngom, elle a demandé au tribunal de disqualifier les charges de cession et d'offre de chanvre indien qui pèsent sur son client.

Le Tribunal des flagrants délits de Diourbel a relaxé purement et simplement le sieur Abdoulaye Diop. Quant à Abdoulaye Waly Niang, il est reconnu coupable de détention de drogue en vue d'usage par le tribunal qui l'a condamné à 3 mois de prison ferme, avant d'ordonner la destruction de la drogue mise sous scellé.
 

Moussa Ndongo

Vendredi 23 Avril 2021 - 13:03


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter