Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Violences contre les citoyens, libération de Guy Marius Sagna : la société civile sénégalaise dans la rue, ce vendredi avec sans « autorisation »



Violences contre les citoyens, libération de Guy Marius Sagna : la société civile sénégalaise dans la rue, ce vendredi avec sans « autorisation »
Le collectif Noo Lank et une vingtaine d’organisations de la société civile sénégalaise reprennent les armes. Ils annoncent une vaste manifestation vendredi pour entre autres dénoncer la «répression des droits des citoyens» par les forces de sécurité et la justice.

Face à  la presse ce vendredi,  les camarades de Guy Marius Sagna constatent pour le dénoncer que : « depuis quelque temps, nous notons une volonté et des actes d’intimidation et de musèlement qui traduisent clairement une politique de terreur envers des citoyens et organisations qui luttent par l’expression démocratique et pacifique de leurs convictions, à travers des arrestations abusives, violences policières et emprisonnements hâtifs, non justifiés ».

Selon eux, « cette répression concerne aussi bien des organisations de la société civile qui veulent manifester par des marches en conformité avec l’exercice de leurs droits constitutionnels, que des activistes qui s’expriment par les réseaux sociaux  et médias publics pour dénoncer les dysfonctionnements de certaines institutions et services de l’Etat ».

Le collectif Noo Lank et les organisations de la société civile appellent à s’opposer contre les « actes d’interpellations et de détentions abusives qui choquent tous les Sénégalais par leur violence inutile, manque de mesure et de civilités (…) ».

Face à cette situation qui « perdure et qui tend à se banaliser de plus en plus », le collectif Noo Lank et les organisations de la société civile tirent la sonnette d’alarme « pour dire Maintenant, ça suffit ». 

« Le Sénégal n’est ni une dictature ni un régime d’indifférence générale dans laquelle les acteurs doivent assister comme spectateurs à la mise à mort des autres, sans se sentir concernés.  Nous sommes tous concernés et victimes lorsque la loi est instrumentalisée contre l’un de nous, injustement. Il est donc temps de mettre fin à cette politique injuste et injustifiée », soutiennent-ils.

Ils rappellent que « des dossiers judiciaires d'une gravité extrême sont sur la table des forces de sécurité, du procureur et des juges, dossiers portant sur des affaires très graves de détournements de deniers publics, trafic de passeports, de faux billets, de drogues, etc ».

Ils préviennent qu’ : « Au-delà de cette déclaration de principe, nous entendons rester mobilisés pour que ces exigences soient respectées sans délai. Dans ce sens, une marche est prévue ce vendredi 15 à laquelle nous invitons tous les Sénégalais à venir y participer pour dire non aux violences contre les citoyens, pour exiger la libération de Guy Marius Sagna et pour mettre fin aux dérives d’acharnement contre la société civile, les activistes et tout autre citoyen sénégalais qui a une position contraire à celle des autorités actuelles ».

Aminata Diouf

Mercredi 13 Octobre 2021 - 21:29


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par EvelynPriest le 14/10/2021 12:12
J'ai commencé à gagner 85 $/heure pendant mon temps libre en effectuant des tâches avec mon ordinateur portable que j'ai obtenu de cette entreprise sur laquelle je suis tombé en ligne… Vérifiez-le et commencez à gagner vous-même. Je peux dire que ma vie s'est complètement améliorée ! Jetez un œil à ce que je fais…..
Pour plus de détails, visitez le lien donné……..>>> http://Www.NETCASH1.Com

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter