Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



le coronavirus s’installe en Afrique



6 pays africains sont désormais touchés. L’Égypte, l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, le Nigeria et le Sénégal. Le Sénégal où un premier cas a été enregistré hier.
 
« Malgré les multiples mesures de prévention prises par les autorités en charge de la Santé au niveau de l’Aéroport international Blaise Diagne, au port de Dakar et au niveau des frontières terrestres, le Sénégal n’a pas échappé à l’épidémie du nouveau coronavirus », pointe Walf Quotidien qui précise « qu’il s’agit d’un patient de nationalité française, marié et père de deux enfants, qui vit au Sénégal avec sa famille depuis plus de deux ans. Il a séjourné à Nîmes, en France, et dans une station de ski, dans la période du 13 au 25 février. »
 
« L’homme a été mis en quarantaine au CHU de Fann, relève pour sa part le quotidien 24 Heures. Ses deux enfants et son épouse sont sous surveillance. Les autorités sanitaires sont maintenant à la recherche des personnes qui ont partagé avec lui le vol d’Air Sénégal international du 26 février. »
 
Alors, « avis gros temps sur nos hôpitaux, s’exclame 24 Heures, et particulièrement au Service des maladies infec­tieuses de l’Hôpital Fann de Dakar. (…) Tous les yeux sont braqués sur notre système sanitaire. On entre dans le dur avec une épidé­mie qui a affecté beaucoup de systèmes sanitaires à travers le monde. De l’avis du Professeur Moussa Seydi, le chef de service des maladies infectieuses du CHU de Fann, ''il va falloir prendre en charge correctement les malades et éviter la contamination intra-hospitalière". C’est dire, prévient 24 Heures, que le Sénégal doit aller très vite vers une réorganisation totale de la prise en charge dans les structures hospitalières. Il faut signaler que le personnel médical est en première ligne dans cette histoire. C’est pourquoi le gouvernement doit assurer une mise à disposition de matériel de protection et des kits de dépistages pour les médecins généralistes, hôpitaux et acteurs de santé de première ligne dans les plus brefs délais. »
 

RFI

Mardi 3 Mars 2020 - 08:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter