Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​URGENT : Sonko révèle : "le préfet a reçu instruction pour que les gendarmes viennent me cueillir de force"

Les avocats du leader de Pastef Les Patriotes ont surpris une discussion qui dit "le préfet a été surpris en train de dire qu'ils vont décerner un mandat d’amener pour me cueillir de force". Cette information a été recueillie de Ousmane Sonko et de ses avocats postée sur sa page Facebook.



​URGENT : Sonko révèle : "le préfet a reçu instruction pour que les gendarmes viennent me cueillir de force"
Ces faits semblent se confirmer au vue du dispositif qui est en train de se mettre en place sur le lieu où le cortège du patron du parti Pastef est stationné. Un peloton de gendarmes a encerclé le véhicule avec des boucliers anti-émeutes. Juste après l’encerclement, des éléments GIGN ont commencé à neutraliser un à un les membres de la garde rapprochée d’Ousmane Sonko. Ils sont menottés et embarqués. Ceux qui ont tenté de résister ont été tout simplement terrassés et menottés.  
 
Au bord de son véhicule 4X4, sur la route qui mène vers la corniche, Ousmane Sonko est actuellement à la merci des forces de Gendarmerie qui auraient reçu l’ordre de l’amener de force au Tribunal de Dakar. 
 
Son avocat Me Khoureyssi Ba d’expliquer "le cortège est bloqué par les forces de l’ordre et une communion exceptionnelle avec les foules électrisées chantant et dansant". Le barrage des forces de sécurité est situé juste sous le pont de Cité Keur Gorgui.
 
Ce blocage est créé à la suite de la décision ferme du leader de Pastef d’aller répondre à la convocation du Juge par les voies, le chemin qu’il souhaite emprunter. Son souhait était de passer par l’Avenue Cheikh Anta Diop qui abrite l’Université de Dakar et qui est connue comme étant l’un des points les plus chauds et compliqués de la ville. 
 
Ousmane Sonko est catégorique."Personne n'a le droit de me choisir un itinéraire", a t-il réfuté, avant de prendre en témoin " J'ai fait constater par huissier en conséquence. Je suis un citoyen libre de ses mouvements. Je prends à témoin l'opinion nationale et internationale sur ces graves violations de nos droits", avertit-il.
 
Face à cette situation qui se déroule sous ses yeux, Ousmane Sonko n'a pas manqué d'exprimer sa colère. Il déclare :" Ma voiture est bloquée depuis plus d'une heure par la gendarmerie commandée par le préfet de Dakar. Ce préfet a été surpris en train de dire qu'il vont décerner un mandat d'amener pour me cueillir de force."
 
 
 
 

Fana CiSSE

Mercredi 3 Mars 2021 - 11:26


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter