Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



1er séminaire d'évaluation: LD-Debout dresse son bilan et tire sur la LD



Le Comité provisoire National de Pilotage de LD (Ligue Démocratique) DEBOUT a organisé son 1er séminaire national d’évaluation et d’orientation ce week-end à Rufisque.

Introduisant les travaux, les camarades Balla Timéra et Pape Sarr ont présenté un bilan des activités et des résultats de LD-Debout depuis son lancement le 19 août 2017, dans un contexte où le Bureau Politique de la Ligue Démocratique vient de tenir sa dernière session. Ces présentations ont été suivies de « débats féconds » autour du bilan des activités de LD – Debout d’abord, et ensuite autour de la réunion du Bureau politique et de ses conclusions.

Trois (3) mois après la création du Mouvement, le Comité a recensé « plus de 200 collectivités locales où la LD-Debout est solidement bien implantée », rapporte ledit comité dans une note parvenue à PressAfrik.com. Les camarades invités en provenance des fédérations et des organisations intégrées ont transmis aux participants au séminaire « les messages de félicitation et d’encouragement des militants du parti qui, partout dans le pays, ont largement adhéré à l’initiative LD-Debout et à la vision que cette dernière a tracée ».

Appréciant cette « belle performance à sa juste valeur », les participants aux séminaires ont « fortement recommandé la poursuite du travail de renforcement de l’assise du Mouvement politique dans le Parti et dans le pays pour assurer le repositionnement de la LD sur l’échiquier politique national comme instrument progressiste majeur, en rapport avec l’ensemble des autres acteurs politiques et sociaux progressistes, en vue de la réalisation de notre projet de transformation pour un Sénégal meilleur, qui tient bien évidemment compte des conclusions des Assises nationales et du Projet de Constitution de la CNRI ».
S’agissant de la réunion du Bureau politique de la LD tenue le 21octobre 2017, le Comité provisoire National de Pilotage félicite, tout d’abord, les responsables de LD-Debout qui ont tout entrepris pour qu’elle soit enfin convoquée, « malgré toutes les tentatives de blocage ».

Sur la forme, le Comité continue de « constater la démarche solitaire et sans issue du Secrétaire général par intérim, dont on peut désormais se douter de ses capacités personnelles à diriger le parti, et de son clan, qui ont tenté et échoué dans toutes leurs manœuvres et manipulations sur l’ordre du jour de la session du Bureau politique ainsi que de la synthèse des débats qui n’en est qu’une de nom, au regard de faiblesse de sa teneur comme sa très faible densité politique ».

 « Le bilan de la décision du 08 avril 2017 qui avait engagé le parti à aller aux élections législatives du 30 juillet dernier sous la bannière de la coalition BBY et les conséquences de cette décision (démission du SG, création de LD – Debout, naissance d’une crise); les conditions dans lesquelles le parti est allé aux élections (les humiliations aux négociations, les tourmentes des investitures, une campagne électorale biaisée, la formation du gouvernement dans lequel c’est un autre chef de parti qui a choisi le représentant de la LD) et surtout le résultat catastrophique de ces élections avec un seul député ; le bilan, tout aussi catastrophique pour le parti, du compagnonnage avec BBY et la convocation du congrès ordinaire ; étant donné que tous les mandats dans le parti sont arrivés à expiration depuis le 05 juillet 2017 ; … », constituent plusieurs raisons pour lesquelles la session du 21 octobre était attendue.

« Malheureusement, le Bureau politique a été amené à occulter toutes ces questions essentielles qu’attendaient justement les militants et même l’opinion publique nationale pour transformer l’instance en juridiction pour tenter vainement de condamner LD- Debout. En effet, les membres du Bureau politique, observateurs alertes, ont pu relever que quelques de ces femmes, convoyées à Dakar, entretenues, nourries et rémunérées, ont pris la parole pour répéter la commande : « je soutiens Khoudia Mbaye, je félicite Nicolas Ndiaye et je condamne LD – Debout ».  De telles pratiques sont indignes de la Ligue Démocratique, et le Comité se joint à toutes les femmes du Parti conscientes et éprises de valeurs pour les condamner fermement… Aujourd’hui, le constat est que ce Bureau politique est complètement discrédité, très loin l’instance de réflexion, d’analyse, de prospective et de délibération qu’il a toujours été au service du part. Personne ne peut plus nier la corruption en cours dans cette instance.», assène ledit comité. 


Lundi 6 Novembre 2017 - 11:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >