Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Adhésion Partenariat pour un Gouvernement Ouvert: le Sénégal réaffirme sa fermeté sur les droits de la communauté LGBT

​S’il est vrai que notre pays, de par ses performances sur les quatre critères définis, est jugé apte à intégrer dès décembre prochain le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO), les Etats –Unis d’Amérique, un des membres les plus influents de ce mécanisme, font de la reconnaissance des droits de la communauté LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuel(le)s, Transgenres) une exigence particulière aux Etats aspirants au mécanisme.



Adhésion Partenariat pour un Gouvernement Ouvert: le Sénégal réaffirme sa fermeté sur les droits de la communauté LGBT
Interpellé sur la question dans le contexte du Sénégal, le Secrétaire d’Etat chargé de la Bonne Gouvernance et de la Promotion des Droits Humains, s’est voulu formel, estimant que c’est une réalité « contraire à notre culture ». Y répondant, Mamadou Saliou Sow a dit : « C’est une question que le Président de la République a tranché de manière claire et précise. Le Président de la République a estimé que tant qu’il sera à la tête du pays, il ne va pas accepter cette situation. Au Sénégal nous avons notre culture, nos réalités culturelles. Mieux, il m’a donné des instructions en me disant de dire partout, aux journalistes, à la Société Civile et à qui veut l’entendre que sur cette question le Sénégal est intransigeant, il a sa ligne de conduite et il ne va pas sortir de cette ligne ».

Une politique de désengorgement des prisons en cours aussi
Une autre question adressée au Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Justice –Garde des Sceaux, chargé de la promotion des droits humains, celle des conditions de vie en milieu carcéral marquées par une surpopulation frappante. Mamadou Saliou Sow a rappelé là-dessus les importantes initiatives du Président Macky Sall pour l’amélioration des conditions de vie des détenus au nombre desquelles figure le désengorgement des prisons.

Il a cité à ce sujet l’érection d’une Maison d’Arrêt à Sébikhotane, une première dans l’histoire de notre pays post-indépendance, tous les autres établissements pénitentiaires étant des éléments de l’héritage colonial qui ont été modifiés, précise-t-il.

Dans cette volonté des pouvoirs publics de mieux « humaniser » le milieu carcéral, le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Chargé de la Bonne Gouvernance et de la Promotion des Droits Humains, a rappelé l’option du Sénégal d’introduire le bracelet électronique proposé à certains détenus condamnés à des peines mineures en contrepartie de certaines exigences pour leur surveillance, rapporte Le Témoin.

AYOBA FAYE

Mercredi 7 Avril 2021 - 12:11


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter