PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Afrique du Sud: réactions politiques au discours du président Cyril Ramaphosa

En Afrique du Sud, le nouveau président, Cyril Ramaphosa, a présenté, vendredi 16 février, ses orientations politiques lors de son très attendu discours sur l’état de la Nation. Il a multiplié les promesses et les projets pour relancer la croissance et l’emploi. Ce plan d’urgence pourrait néanmoins se heurter rapidement aux limitations budgétaires auxquelles l’Afrique du Sud doit faire face. L’opposition et la population ont réagi à ce premier discours.



Le discours sur l’état de la Nation a été accueilli positivement par de nombreux Sud-africains qui saluent, d’abord, la forme de cette intervention sur les réseaux sociaux.

La jovialité de Cyril Ramaphosa a particulièrement séduit, tout comme ses interactions avec l’opposition. Une situation bien inhabituelle en Afrique du Sud.

Du côté de l’opposition, les promesses du nouveau président de la république sont reçues avec plus de précaution. Julius Malema a néanmoins salué certaines annonces.

« Nous sommes favorables à l’expropriation des terres sans compensation et nous saluons la réduction de la taille du gouvernement. De cela, nous sommes satisfaits. Nous saluons aussi sa prise de position sur l’indépendance de la police anti-corruption. Il faut qu’il fasse arrêter ses collègues, ce sont eux les corrompus », a-t-il déclaré.

Julius Malema estime pourtant que Cyril Ramaphosa n’a pas « de plan réel » pour mettre en œuvre son programme. Cette opinion est partagée par Mmusi Maimane, chef de file de l’Alliance Démocratique.

« Son discours allait souvent dans le sens du programme mis en place sous l’administration de Monsieur Zuma. Il a annoncé un grand nombre de sommets alors que les Sud-africains ont besoin d’une mise en œuvre ferme et immédiate », a-t-il souligné.

La nomination du futur gouvernement est maintenant très attendue en Afrique du Sud.

Rfi.fr

Dimanche 18 Février 2018 - 02:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter