Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Agressions d'un Prof à l'Ucad: La coordination Saes-Ucad donne sa version et demande au Recteur de situer les responsabilités

Suite aux agressions perpétrés sur certains de leurs collègues, la Coordination Saes Campus de Dakar a sorti un communiqué pour donner sa version des faits et exige au recteur de situer les responsabilités.



Agressions d'un Prof à l'Ucad: La coordination Saes-Ucad donne sa version et demande au Recteur de situer les responsabilités
Il est sorti ces derniers jours dans la presse en ligne un texte signé par le SUDES relatant une supposée agression subie par des enseignants de l’IFE de la part du Directeur des études par intérim. « Depuis la nomination de M. Abdoulaye Diouf et de M. Birame SENE, par le Recteur de l’Ucad, respectivement comme Directeur et Directeur des études par intérim, il y a quatre enseignants sur une dizaine de ladite institution qui essaient de faire croire qu’il y a une crise à l’IFE alors que l’institution fonctionne normalement. Dans la publication en question, deux scènes d’agression sont relatées », mentionne  le communiqué de la coordination SAES-UCAD.
 
Contrairement au SUDES, le SAES a mené une enquête,  le « lundi 31 mai 2021, M. Birame SENE se devait de remettre le document portant sur les résultats des examens du 1er semestre à M. Sidy DIOP qui s’était volontairement absenté lors de la réunion de délibération du vendredi 28 mai. M. Sidy DIOP s’est permis de lever le ton sur Birame SENE, après avoir fait de même avec la chef de scolarité de l’IFE. C’est ainsi que M. SENE dit à Sidy DIOP de modérer son ton, de respecter les membres du PATS (Personnel Administratif, Technique et de Service) ainsi que du PER (Personnel Enseignant de Recherche). En réalité, c’est M. Sidy DIOP lui-même qui a agressé le Directeur des études M. SENE dans l’exercice de sa fonction, après avoir fait de même avec la chef de scolarité de l’IFE », lit-on dans le communiqué.

Selon le document, l’attaque violente portée contre les camarades du SAES semble viser des objectifs inavoués car « nous comprenons que quelle que soit l’identité de l’intérimaire, les quatre (4) personnes qui s’agitent allaient continuer à le faire ».

 « La preuve, M. Sidy DIOP (présenté comme agressé) avait soumis aux collègues de l’IFE une pétition datée du 24 novembre 2020 pour demander le départ de l’ex Directeur M. Malick NDOYE ; on ne parle pas encore en ce moment des personnes qu’il incrimine aujourd’hui. Mais le comble du paradoxe c’est que, lui-même qui conteste aujourd’hui les décisions du Recteur, avait sollicité de lui d’être nommé comme Directeur intérimaire de l’IFE », poursuit le communiqué.

«  Au regard de ce contexte, il est évident que la contestation de la nomination de M. DIOUF comme Directeur intérimaire et de M. SENE, son Directeur des études, relève d’une pure subjectivité fondée sur de faux arguments. Le SUDES, qui vient juste d’accueillir, en début juin 2021, trois (3) de ces collègues, a manqué d’objectivité et de prudence en se fendant d’un communiqué partisan. En évoquant le décret n° 79-175 du 28 février 1979 portant création de l’IFE, les 4 agissants oublient qu’il y a une différence juridique entre directeur (élu à la fin de la durée légale d’un mandat) et directeur intérimaire (nommé pour terminer un mandat) », ajoute le communiqué.
 
 
D’après le document du  SAES, « ils occultent littéralement l’arrêté rectoral n° 1269 UCAD/REC/Cab.IT/psg du 23 avril 2019 instituant un dispositif de gouvernance pédagogique dans les établissements de l’UCAD ».

« Sous ce rapport, le Recteur Ahmadou Aly MBAYE est en parfaite conformité avec les textes de l’université. M. DIOUF et M. SENE sont membres du SAES et nous n’accepterons pas qu’ils soient jetés en pâture sur des accusations dignes d’un roman policier. La Coordination SAES Campus de Dakar, considérant que les quatre collègues dont il s’agit refusent tout simplement de se soumettre à une décision rectorale, demande à Monsieur le Recteur de rappeler à ces enseignants leurs obligations professionnelles », indique le communiqué.
 

Moussa Ndongo

Samedi 19 Juin 2021 - 16:43


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter