Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Après la prière : Le Premier ministre appelle à l’unité

Le Premier ministre du Sénégal, Cheikh Hadjibou Soumaré appelle au rassemblement et à l’unité pour faire face à la crise. Il a profité de la fête de la Tabaski où les musulmans en profitent pour demander pardon et prêcher la paix des cœurs pour formuler ce souhait. Cheikh Tidiane Sy a, en effet, lancé un appel au rassemblement et à l’unité pour faire face à la situation difficile qui prévaut dans le pays.



Le Premier ministre, Cheikh Hadjibou Soumaré
Le Premier ministre, Cheikh Hadjibou Soumaré
«Nous tendons la main à tout le monde. Ce pays nous appartient et il nous faut une communion des cœurs et des esprits pour faire face à la situation internationale difficile et à celle qui prévaut dans notre pays», a indiqué le Premier ministre qui a dirigé la délégation officielle qui a pris à la Grande Mosquée de Dakar.
Et d’ajouter : «Nous devons avoir un esprit de dépassement, taire nos querelles et travailler ensemble». Selon le chef du gouvernement, «l’unité et le rassemblement sont les seuls moyens pour aider le président de la République à relever les défis auxquels le Sénégal fait face».
Le Premier ministre avait à ses côtés le Ministre de l’Intérieur, Cheikh Tidiane Sy.
Bien avant le Premier ministre, l’imam ratib de la Grande mosquée de Dakar, El Hadji Pape Alioune Samb a quasiment abondé dans le même sens. «Si nous voulons progresser et faire progresser notre pays qui fait face à des difficultés, nous devons faire comme ceux qui nous ont précédés, c’est-à-dire respecter nos valeurs et suivre les recommandations divines», a-t-il fait savoir.
Pour l’imam ratib de la Grande mosquée, «ceux qui gouvernent ce pays et qui se disent musulmans doivent veiller à assumer correctement leurs responsabilités».
El Hadji Pape Alioune Samb a, en outre, appelé à l’unité. Il a estimé que «c’est la seule voie vers le progrès. C’est ensemble que nous construirons ce pays. Vous devez faire en sorte que tous ceux qui sont compétents soient associés à la gestion des affaires, à la construction du pays. Il ne faut exclure personne».



Mardi 9 Décembre 2008 - 20:34


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter