Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Assassinat de Fatou Kiné Gaye: tout sur les aveux du présumé meurtrier qui accuse sa femme



Assassinat de Fatou Kiné Gaye: tout sur les aveux du présumé meurtrier qui accuse sa femme
Khassim Ba, le présumé meurtrier de Fatou Kiné Gaye est passé aux aveux lors de son interrogatoire à la suite de sa garde à vue au commissariat de Pikine. Face aux enquêteurs, il a avoué le mobile de son crime qui serait la pression de sa femme pour le baptiser  leur fils.

«Ma femme me mettait une pression terrible pour le baptême de notre premier enfant ce dimanche et il me fallait absolument trouver de l'argent. C'est en ce moment que j'ai tout planifié... », a confessé Kassim Ba, le superviseur de multiservice Mansour Sy où Fatou Kiné Gaye était la gérante dans les colonnes du journal Libération. 

Avant de passer aux aveux, Khassim Bâ a tenté de nier les faits. Mais des éléments concordants, pointés par la police, l’ont contraint à passer à table. Le lieu du crime ne portait aucune trace d’infraction. Ce qui laisse supposer que Fatou Kiné Gaye, qui faisait son travail à partir d’un poste de travail inaccessible aux personnes étrangères, a eu affaire à une personne qu’elle connaît.

Cette thèse s’avèrera plausible après que les enquêteurs ont découvert que Khassim Bâ fait partie des dernières personnes à avoir vu la victime vivante.

Autre indice : lorsqu’il a été arrêté et conduit au commissariat, Khassim Bâ portait des blessures au niveau de sa paume gauche. Il expliquera s’être blessé à 22 heures après être tombé en transe en apprenant le décès de sa collègue. Un de ses amis le contredira en confiant aux policiers avoir remarqué les blessures du mis en cause à… 20 heures.

Le mis en cause, âgé de 28 ans, a été placé en position de garde à vue pour «assassinat et actes de barbarie.»

Le journal souligne également qu'à 4 reprises, Khassim Ba s'était rendu, couteau sous les habits, au niveau du multiservices, guettant le «bon moment» pour tuer Kiné Gaye et voler les 3,5 millions de Fcfa encaissés auprès du responsable-zone au nom de la défunte qui n'était au courant de rien.

L'arme du crime et ses habits avec des tâches de sang retrouvés dans son armoire ainsi que 1, 9 million de Fcfa; Khassime Ba dit avoir donné le reste à son épouse pour des repas des invités, l'achat de Getzner... ».

Kiné Gaye, qui a été poignardée à plusieurs reprises dans son box, est décédée suite à «de multiples plaies pénétrantes thoraco-abdominales et au niveau des membres supérieurs et inférieurs, associées à de nombreuses lésions viscérales et une hémorragie interne et externe massive ». 

A signaler que la victime n'était pas enceinte et suivait un traitement, depuis son mariage en mars 2020, pour pouvoir avoir un enfant.

Pour financer son mariage royal, Khassim Ba avait déjà «inventé» une agression afin de voler 5 millions de Fcfa à son ancien employeur avant d'être licencié suite à un détournement de 2 millions de Fcfa.

Fana CiSSE

Lundi 23 Mai 2022 - 09:51


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter