Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Aucun survivant dans le crash de l’ATR 42 en Indonésie

C’est la fin des espoirs pour les proches de 54 passagers présents dans l’ATR 42 qui avait disparu dimanche dans une région montagneuse de l'est de l'Indonésie. L’appareil a été retrouvé ce mardi par les secours qui ont aussi retrouvé les corps de tous ses occupants.



Un proche d'une victime attend des nouvelles à l'aéroport de Jayapura, en Indonésie, le 18 août 2015. REUTERS/Andika Wahyu/Antara Foto
Un proche d'une victime attend des nouvelles à l'aéroport de Jayapura, en Indonésie, le 18 août 2015. REUTERS/Andika Wahyu/Antara Foto

L'avion de la compagnie de transport régional Trigana Air, qui effectuait la liaison entre deux villes de la province orientale de Papouasie, est « complètement détruit », a déclaré à l'AFP le directeur de l'agence nationale de recherches et de secours, Bambang Soelistyo, après l'arrivée des secours sur les lieux à 09 h 30 (00 h 30 TU). « Tout est en morceaux, et une partie de l'avion est brûlée », a-t-il ajouté.

Un porte-parole du ministère des Transports, J.A. Barata, a déclaré qu'il n'y avait aucun survivant : « Les 54 corps ont été retrouvés. » Certains étaient abîmés et d'autres étaient gravement brûlés.

L'avion transportait 44 passagers adultes, cinq enfants et cinq membres d'équipage, apparemment tous Indonésiens.

Mauvais temps

 

L’appareil s'est écrasé par mauvais temps dans les montagnes Bintang, dans cet endroit de la jungle sans voie d'accès terrestre, à une quinzaine de km de l'aéroport d'Oksibil où il devait atterrir. Le retour des corps s’annonce d’ores et déjà périlleux, et des hélicoptères devront être mis à contribution. Des hélitreuillages qui pourraient être rendus difficiles par le mauvais temps.

En outre, les secouristes ont aussi retrouvé les boîtes noires, a indiqué le ministère des Transports. Les enregistrements, s'ils sont exploitables, pourraient peut-être expliquer ce qui a provoqué l'accident de ce bi-turbopropulseur ATR 42.


Rfi

Mardi 18 Août 2015 - 09:38