Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ban Ki-moon au S. du Sud pour la paix

Ban Ki-moon a offert sa médiation, pour résoudre le conflit armé au Soudan du Sud, un Etat indépendant en 2011 et en guerre depuis plusieurs mois.



Ban Ki-moon est arrivé ce 6 mai 2014 au Soudan du Sud, pour relancer le processus de paix
Ban Ki-moon est arrivé ce 6 mai 2014 au Soudan du Sud, pour relancer le processus de paix

Il doit rencontrer le président Salva Kiir, qui a accepté le principe d'un face-à-face avec son rival, le chef rebelle Riek Machar.

Mais l'armée sud-soudanaise lance depuis samedi une offensive militaire contre les villes tenues par les rebelles.

D'intenses combats se poursuivaient autour de Bentiu, capitale de l'Etat pétrolifère d'Unité (Nord), que l'armée fidèle au président Salva Kiir tente de reprendre depuis dimanche.

Selon la Mission des Nations unies au Soudan du Sud, Ban Ki-moon rencontrera notamment le président Salva Kiir et visitera la base onusienne de Tomping, à Juba.

Près de 20.000 personnes ont trouvé refuge dans cette base, craignant d'être visées en raison de leur appartenance ethnique.

"Arrêter les combats"

Toby Lanzer, coordinateur des actions humanitaires des Nations unies au Soudan du Sud, espère que Ban Ki-moon parviendra à relancer le processus de paix au Soudan du Sud.

"Je pense qu'il veut prêter sa voix et son soutien aux efforts visant à trouver la paix, et certainement pour arrêter les combats", a déclaré Lanzer, qui a voyagé en compagnie du secrétaire général de l’ONU.

Vendredi dernier, le secrétaire d'Etat américain John Kerry était au Soudan du Sud, un pays que les Nations unies et Washington ont mis en garde contre des risques de "génocide" et de "famine".

A Juba, M. Kerry avait menacé les deux dirigeants de sanctions ciblées s'ils ne mettaient pas fin aux combats et aux attaques contre les civils. Il avait obtenu leur accord de principe pour des pourparlers en Ethiopie, mais aucune date n'a été fixée.

Mais au lendemain de son départ, l'armée sud-soudanaise a lancé une vaste offensive dans le Nord et le Nord-est du pays, pour reconquérir des localités aux mains des rebelles.

Malgré les combats, les autorités sud-soudanaises ont réitéré lundi leur attachement aux pourparlers de paix en Ethiopie.

L’armée et les rebelles du Soudan du Sud sont en guerre depuis fin 2013, à la suite d’une querelle de leadership opposant Salva Kiir à Riek Machar, qu’il a limogé du poste de vice-président du pays.

Source : BBC Afrique 
 



Mardi 6 Mai 2014 - 17:14