Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Boubacar Seye déclare avoir développé des problèmes de santé lors de sa détention au Cap Manuel



Boubacar Seye déclare avoir développé des problèmes de santé lors de sa détention au Cap Manuel
Boubacar Seye président de l’ONG Horizon sans frontières affirme avoir développé des problèmes de santé : un diabète, liés aux conditions difficiles de sa détention à la prison du Cap Manuel. Libre, mais il garde des séquelles de sa détention qui a durée 15 jours ce qu'il déplore lors de son point de presse ce vendredi 12 mars 2021.

« Les gens en prison étaient inquiets concernant mon état de santé lorsqu’on m’amenait au pavillon spécial. Une équipe a été diligentée à partir de la bio 24 pour essayer de savoir ce que j’ai, et voir si mes artères n’étaient pas bouchées ou autres choses », a expliqué le président de l’ONG Horizon sans frontières.

Lors de cette rencontre, Boubacar Seye est également revenu sur les conditions difficiles dans lesquels il était détenu à la prison du Cap Manuel pour « diffusion de fausses nouvelles ». « Depuis ma sortie, c’est très difficile, je suis alité parce que je suis devenu malade, j’ai était interné dans une clinique pour être suivi. Je suis avec des séquelles parce qu’aujourd’hui rien ne me présage au régime de diabète que suis en train de suivre », a déclaré M. Seye.

En effet, il déclare avoir « développé un diabète en prison ».  « Je vomissais tout ce que je mangeais et tout ce que je pouvais manger, c’était du couscous accompagné de lait avec du sucre tous les soirs pour pouvoir dormir ce qui m’a causé cette maladie (diabète) », a-t-il déploré.

M. Sèye précise qu'il ne s’attendait pas à un tel traitement, une telle « humiliation » de la part du Sénégal. « C’est l’Afrique qui m’a emprisonné, un emprisonnement qui a choqué l’opinion internationale parce que si c’était l’Europe qui l’avait arrêté, on aurait crié au racisme », a-t-il soutenu.

Néanmoins, il assure qu’il pardonne à tous ceux qui lui ont fait du tort, il ne leur tient pas rancoeur.

 Le président de l’ONG Horizon sans frontières Boubacar Seye a bénéficié d’une liberté provisoire le 3 février 2021 sur la décision du juge après avoir été détenu depuis le 15 janvier 2021 pour des propos sur l’utilisation des fonds alloués par l’Union européenne au Sénégal pour lutter contre l’émigration clandestine. 

Ndeye Fatou Touré

Vendredi 12 Mars 2021 - 13:30


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter