PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




CDM 2014: Le monde réagit à la morsure de Suarez… sauf l'Uruguay !

Auteur d'une morsure sur Giorgio Chiellini lors de la victoire de l'Uruguay face à l'Italie, Luis Suarez a fait réagir la presse du monde entier, principalement en Angleterre où il s'est déjà fait remarquer pour des faits similaires.



CDM 2014: Le monde réagit à la morsure de Suarez… sauf l'Uruguay !
Luis Suarez fait à nouveau parler de lui ! Si l’incertitude qui planait sur sa participation au tournoi faisait les gros titres avant le Mondial, c’est cette fois son comportement sur le terrain qui fait la Une ce mercredi matin. En effet, l’attaquant uruguayen a mordu Giorgio Chiellini à l’épaule en fin de match lors d’Italie-Uruguay, match remporté par la Celeste. « 3 bites and you’re out » (Trois morsures et tu sors) titre le Mirror Sport, tabloïd britannique ce mercredi matin, qui fait référence aux deux antécédents de Luis Suarez en Premier League. En avril 2014, Suarez avait déjà mordu en plein match et la victime avait été le défenseur de Chelsea, Branislav Ivanovic. L’Uruguayen avait été condamné à sept matchs de suspension. Il avait écopé de la même sanction en 2010 alors qu’il jouait à l’Ajax, après une morsure sur Otman Bakkal, joueur du PSV Eindhoven.
 
« Les Dents de la Mer III »
Un autre tabloid, The Sun, titre de son côté sur la sanction que risque Luis Suarez : « Animal Suarez is facing 2-year ban » (L’Animal Suarez risque une suspension de deux ans). Car la FIFA s’est saisie de ce cas et les règlements stipulent qu’un tel geste peut valoir à l’attaquant uruguayen une longue suspension qui s’appliquerait à toutes les compétitions, tant en sélection qu’en club. De son côté, le Daily Mail n’y va pas par quatre chemins : « Make biter Suarez a pariah » (Faites de Suarez le mordeur un paria). Et l’envoyé spécial du quotidien s’étonne que Luis Suarez ait tenté de justifier son geste. Le Daily Express fait lui dans l’humour avec « Jaws III », que l’on peut aisément traduire par « Les Dents de la Mer III », toujours en rapport avec la troisième agression du même type dont Suarez est responsable.
 
L’Uruguay fait comme si de rien était
En Uruguay, la presse met clairement en doute les faits, avec le quotidien El Observador qui préfère titrer sur la victoire et la qualifcation de la Celeste avec un « Ahora, temblad » (Et maintenant, tremblez). L’affaire Suarez est reléguée en pied de page avec un laconique « FIFA analizará la supuesta mordida de Suárez » ( la FIFA va analyser la soi-disant morsure de Suarez). De son côté, le quotidien El Telegrafo ignore totalement ce fait de match polémique et ne titre que sur la qualification : « De cabeza a octavos ! » (En huitièmes de la tête !). Même au Brésil, la morsure de Suarez fait les gros titres avec en Une du Correio Brazilense « O fantasma está vivo. E morde… » (Le fantôme est vivant. Et il mord…) alors que la Folha de São Paulo titre « Com unhas e dentes » (Avec les ongles et les dents).
 
Twitter s’enflamme
Mais il n’y a pas que la presse qui a réagi… La Twittosphère aussi avec beaucoup d’humour en parodiant Hannibal Lecter. Mais les réactions les plus sévères viennent d’Angleterre avec l’inénarrable Joey Barton ! L’ancien milieu de terrain de l’OM a même lancé un sondage sur internet demandant si Luis Suarez doit être sanctionné de deux ans de suspension…
De son côté, l’ancien international anglais Gary Lineker, aujourd’hui consultant pour la BBC , a mis en doute les déclarations de Luis Suarez après le match. « Suarez : ‘Cela arrive dans la surface, nous sommes allés au contact, poitrine contre épaule et j’ai été touché à l’œil.’ Mais a-t-il retenu ses dents ?
Victime d’une morsure de Mike Tyson, qui lui a coûté un morceau d’oreille, Evander Holyfield a fait dans le second degré : « Je suppose que toutes les parties du corps sont bonnes à manger. »

Football365.fr

Mercredi 25 Juin 2014 - 12:45