Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Carte nationale de presse: sur 1.207 demandes, seules 456 ont été validées (Daouda Mine)



Carte nationale de presse: sur 1.207 demandes, seules 456 ont été validées (Daouda Mine)
La Commission de la carte nationale de presse a procédé ce vendredi à la remise du 8e lot aux journalistes à la Maison de la presse. Selon son président Daouda Mine, sur 1.207 demandes, seules 456 ont été validées.

« C'est la distribution du 8e lot de carte nationale de presse. Nous devrions distribuer aujourd'hui 47 cartes. Mais il y a beaucoup de gens qui ne sont pas venus. Depuis le début, en mars 2021, on a enregistré 1.207 demandes, et 456 dossiers ont été validés. Il y a d'autres dossiers qui ne sont pas encore examinés », a dit M. Mine. 
 
« Il y a beaucoup de gens dont leurs dossiers ne sont pas encore complets. Ce qui fait qu’à l'intérieur du pays, nous avons enregistré quelques 400 demandes et seulement 50 dossiers sont complets. Ce qui fait que au moins où je vous parle, nous sommes dans l'obligation, en rapport avec les membres de la commission de proroger la date d'exigibilité qui était fixée au 1er juin », a-t-il ajouté.
 
A en croie, le président de la commission, il était convenu qu'à cette date, la carte nationale de presse serait exigible sur le territoire national. Des dispositions avaient été prises pour l'application de cette décision, mais la commission va faire une correspondance pour faire proroger la date jusqu'au 1er septembre 2022.
 
La raison avancée pour faire proroger la date est le rush des demandes notés durant ces derniers jours. « Nous avons enregistré un rush ces derniers temps. Nous allons vers les élections législatives, on ne peut pas pénaliser les journalistes. Les rédactions ne doivent pas être dégarnies. On a pensé qu'il fallait faire une discrimination positive pour reporter la date d'exigibilité », a expliqué M. Mine.
 
Il est à noter que beaucoup de cartes nationales de presse, déjà confectionnées, n’ont pas encore été retirées. La commission invite les journalistes à se rapprocher de la direction pour leurs cartes dont le dépôt a été fait il y a bientôt un an.

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 27 Mai 2022 - 14:35


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter