Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Cheikh Mbengue chez les Lions: "je pense que c'est le bon moment pour moi"

Alors que Toulouse compte cinq points d'avance sur le premier relégable et tentera d'assurer son maintien mercredi, Cheikh M'Bengué nous explique pourquoi il a choisi de porter le maillot du Sénégal.



Cheikh Mbengue chez les Lions: "je pense que c'est le bon moment pour moi"
Cheikh M'Bengué, quel est votre sentiment après le match nul obtenu à Lorient ce week-end (0-0) ?

C'est un bon match nul. On connaît la qualité offensive des Lorientais donc on voulait surtout ne pas prendre de but. On avait décidé de jouer en contre mais on n'a pas réussi à le faire correctement. En revanche, défensivement on a vraiment bien réussi à les contenir. Donc c'est un bon point.

Vous étiez donc venu en Bretagne dans l'optique de prendre un point…

Non, un match on le joue toujours pour le gagner mais on avait des consignes strictes en défense car on sait que c'est une équipe performante devant. On ne voulait pas se faire piéger et prendre un but sur une action anodine. C'est ce que l'on a réussi à faire. On n'a pas réussi à marquer mais on aurait pu, on a eu les occasions pour. C'est un 0-0 mérité.

Est-ce un bon point dans l'optique du maintien ?

Oui c'est sûr. Avec ce point, on se replace pour le maintien et on a maintenant cinq longueurs d'avance sur le premier relégable. Tous les points sont importants pour le maintien, donc on ne va pas le négliger. Et on a un match important contre Valenciennes mercredi. Il faudra faire un bon résultat pour assurer le maintien définitivement.

Il y a deux semaines, il y avait beaucoup d'inquiétude dans le groupe. Aujourd'hui la sérénité est-elle revenue ?

La sérénité, on l'a toujours eu mais on savait qu'il nous fallait des points. On a fait le dos rond et ça a payé. On a battu Lyon et là on vient de faire un bon résultat à Lorient, ce qui nous permet de rester éloigné de la zone de relégation.

"La polémique est là mais n'a eu aucune influence"

Vous avez joué samedi et vous enchaînez mercredi. N'est-ce pas trop dur physiquement ?

On s'est bien reposé. C'est toujours dur avant, mais quand on est dans le match on ne le sent plus. Un match, ça reste un match. Et on a l'habitude de jouer tous les trois jours. En plus ça fait passer la semaine plus vite ! Non mais ce n'est pas plus dur que d'habitude…

Votre saison a été étrange. Vous avez fait un bon début avant de vous effondrer. N'avez-vous pas un sentiment de gâchis ?

Oui c'est vrai. Mais il nous a manqué trop de choses dans des moments importants. On aurait pu accrocher le bon wagon mais on n'a pas réussi à le faire. Donc si on est là, c'est qu'il nous manque quelque chose. C'est à nous de travailler maintenant pour combler nos manques et accrocher le première partie de tableau.

Après vos douze sélections en équipe de France Espoirs, le président de la Fédération sénégalaise vient d'officialiser votre arrivée avec les Lions de la Terenga. Pouvez-vous nous le confirmer ?

Oui je confirme. Ça faisait deux ans que j'y étais (en Espoirs) et je devais maintenant faire un choix. J'en ai discuté avec pas mal de monde et j'ai pris ma décision.

Cette décision arrive en plein cœur d'une polémique sur la bi-nationalité…
La polémique est là, les gens en parlent mais ça n'a eu aucune influence dans mon choix. J'ai regardé l'aspect sportif et le Sénégal est une équipe compétitive. Je n'y serais pas allé si je n'y avais pas trouvé mon intérêt. Et je pense que c'est le bon moment pour moi. Il y a quelques temps, je n'étais pas assez armé, mais ça a changé. J'ai trois saisons en Ligue 1 dans les jambes donc c'était le moment de faire un choix et je l'ai fait.

"Pour l'instant, je suis à Toulouse"

En avez-vous parlé avec le staff des Espoirs ?

Non, je n'en ai pas parlé avec eux. C'était mon choix, ma décision et je n'avais à en parler à personne. C'est moi et ma carrière que ça concerne. Oui j'ai joué avec l'équipe de France, c'est vrai, mais je ne voulais pas avoir de regrets. J'ai donc choisi de jouer pour le Sénégal et le futur nous dira si j'avais raison. Mais je ne peux pas prendre part au débat. Je suis trop mal placé pour en parler. Les gens pensent ce qu'ils veulent, mais pour nous, les joueurs, c'est un choix à faire qui plait à certains et déplait à d'autres. Après, le plus important c'est que l'on soit fier de porter le maillot de notre pays, quelqu'il soit.

Sur un tout autre sujet, où voyez-vous votre avenir ?
Je suis sous contrat jusqu'en 2014, donc pour le moment mon avenir est à Toulouse. Après, on ne sait pas ce qu'il peut se passer. Il reste trois matchs cette saison, on va les jouer à fond et après on parlera avec les dirigeants. Mais je préfère évoquer mon avenir avec Toulouse pour l'instant.

Newcastle a pourtant déjà fait une offre refusée par votre club…

Ça fait plaisir ! J'en avais entendu parler, mais le club l'a refusée. Maintenant moi, je ne m'en occupe pas trop, j'ai un agent pour ça. Il gère très bien mes intérêts, il faut voir ça avec lui. S'il y a plusieurs possibilités, dans ce cas, oui je ferais le choix définitif. Mais au-delà de ça, les offres qui peuvent arriver, je ne m'en occupe pas trop.

Et si choix il y a, Marseille et Lyon pourraient-ils être des clubs intéressants pour vous ?

Bien sûr. On connaît la qualité de ces deux clubs. Ils jouent la Ligue des Champions tous les ans, ils sont dans le haut de tableau chaque année. C'est sûr que pour moi, ça pourrait me permettre de franchir un palier. Pour l'instant, je suis à Toulouse et je ne suis pas le seul décideur de ce choix là. Je suis sous contrat jusqu'en 2014 avec Toulouse et si je dois un jour partir, ça ne se fera qu'en accord avec le club.

footafrica365.fr

Mercredi 11 Mai 2011 - 02:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter