Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Choix de 5 bulletins de vote : Abdoulaye Daouda Diallo annonce un projet de loi pour valider la décision de la Cena

Malgré un consensus remis en cause, la Commission électorale nationale autonome (Cena) a décidé de modifier l'article L.78 du Code électoral pour laisser le choix à l'électeur de prendre au moins 5 bulletins sur les 47 en lice avant de se diriger vers l'isoloir. Le ministre de l'Intérieur est en passe de valider la très controversée décision.



Choix de 5 bulletins de vote : Abdoulaye Daouda Diallo annonce un projet de loi pour valider la décision de la Cena
L'Opposition sénégalaise aura beau évoqué le protocole de la Cedeao qui interdit toute modification portant sur la loi électorale à moins de 6 mois d'une élection, les autorités étatiques semblent décidées à faire passer celle sur l'article L.78 du Code électorale proposée par le président de la Commission électorale nationale autonome Doudou Ndir. Abdoulaye Daouda Diallo a con,fié au journal L'Observateur qu'un projet de loi était en gestation pour modifier ledit article.

"La Cena nous rendu compte de ce qui s'est passé. Et là, nous allons faire un  projet de loi portant modification de l'article L.78 dans cette semaine au président de la République qui va saisir l'Assemblée nationale pour validation", a-t-il dit.

Pour ce qui s'agit des exigences de la Cedeao sur la modification des lois électorales à la veille d'élections, Abdoulaye Daouda Diallo nie toute violation. "Ici, il n'y a pas d'unanimité. Je vous renvois à l'instruction de la Cedeao à l'on parle de large majorité et là, nous sommes dans ce cas de figure. C'est quelque chose qui va être applicable à tout le monde et si les députés votent la loi, nous l'appliquerons", s'est-il défendu.
Pour rappel, les coalitions Mankoo Wattu Senegaal, mankoo taxawou Senegaaal et d'autres têtes de listes de l'opposition ont crié leur désaccord. Ils ont même annoncé des actions pour empêcher la modification de ladite loi.

AYOBA FAYE

Mardi 4 Juillet 2017 - 10:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter