Convoqué par la Sûreté Urbaine: Farba Ngom dans tous ses états



Le député-maire des Agnams s’est encore illustré. Alors que les embouteillages bloquaient la circulation à la sortie de la Corniche Ouest et en direction du Boulevard de la République, le véhicule de Farba Ngom a heurté un agent de police.
 
Sifflet à la bouche, l’agent en question avait fait signe au chauffeur de Farba Ngom de se garer. Refusant d’obtempérer, ce dernier a foncé sur lui. Témoin des faits, le chauffeur de l’ex-promoteur de lutte, Palla Mbengue s’est mis à filmer la scène. Ce que Farba Ngom n’a pas accepté. Descendu de son véhicule, il a demandé à ce dernier de lui remettre son téléphone portable, refus catégorique du vis-à-vis. Palla Mbengue soutenant son chauffeur, les nerfs se sont échauffés. Barthélémy Dias intervenu pour apaiser les esprits, la circulation est redevenue fluide.
 
Mis en épingle depuis ce jeudi, Farba Ngom lance des piques assassines à ces détracteurs dans «l’Observateur».
 
«Les choses auraient été normales si je n’étais pas cité dans cette affaire à laquelle, je suis totalement étranger. C’est mon chauffeur qui conduisait et c’est entre lui et l’agent. Il jure que la seule fois qu’il a parlé à l’agent de police, c’était pour lui dire que le chauffeur ne savait qu’il ne devait pas emprunter cette voie», se dédouane Farba Ngom qui assure n’être intervenu que pour s’opposer à «la prise de vue par Palla Mbengue qui a commencé à filmer dès qu’il l’a vu dans la voiture.
 
«Palla Mbengue a porté atteinte à mon image», s’exclame-t-il en révélant «avoir déféré à la convocation. «Au nom du respect des Institutions de ce pays et de la légalité», il dit «s’être présenté au commissariat juste après avoir atterri à l’aéroport, après une petite escapade à Ourossogui où il s’était rendu pour accompagner la délégation du Chef de l’Etat au ziarra de Thierno Alioune Thiam.
 
«Dès ma descente de l’avion, j’ai piqué au Commissariat où je n’ai pas trouvé le lieutenant qui m’a convoqué. Et, après de longues minutes d’attente, je l’ai appelé au téléphone; il m’a dit qu’il allait me rappeler plus tard. Mais, comme je suis venu jusqu’ici, je peux rentrer. C’est comme ça, que j’ai quitté le commissariat», assure-t-il.
 
Ce, après que son chauffeur a été entendu à la police ce samedi, en confrontation avec Palla Mbengue, le griot du président Macky Sall. 


Lundi 3 Avril 2017 - 14:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter