Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



#Coronavirus au Sénégal: quel impact sur le Sport ?

​Le coronavirus a fait son apparition ce lundi au Sénégal avec la détection d’un premier cas révélé par le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr. S’il n’y a pas lieu de s’inquiéter, les rassemblements sportifs dans l’avenir pour être sujets à quelques complications comme c’est le cas un peu partout dans le monde.



#Coronavirus au Sénégal: quel impact sur le Sport ?
 Après l’Egypte, l’Algérie, le Nigeria et la Tunisie, le Sénégal est devenu le cinquième pays africain touché par le coronavirus. La nouvelle est tombée hier tel un camouflet. Il s’agit d’un Français, marié et père de deux enfants, qui réside avec sa famille à Dakar depuis plus de deux ans. Il avait séjourné dans l’Hexagone du 13 au 25 février, à Nîmes et dans une station de ski de Rhônes-Alpes, avant de revenir au Sénégal. « Le vendredi 28 février, la cellule d’alerte du ministère de la Santé a été contactée par une structure médicale privée au sujet d’un  patient  de  nationalité  française, reçu en consultation et présentant une fièvre de 39°C, des maux de gorge et des maux de tête », a indiqué le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr. Il a été placé en quarantaine au service de maladies infectieuses de l’hôpital de Fann, à Dakar. « À ce jour, l’état du patient ne suscite aucune inquiétude », a précisé Abdoulaye Diouf Sarr.

Si pour l’heure la situation est sous contrôle, force est de constater qu’une remise en question interviendrait si le nombre de cas venait à augmenter. Entre principe de précaution et affolement, le monde du sport a peur. L’épidémie de coronavirus influence en effet le monde du sport. Entre des matches tenus à huis-clos et d’autres carrément reportés, des précautions sont prises par les autorités pour éviter des contagions à grande échelle.

Inquiétudes pour les JO et l’Euro 2020 !
Les deux grands événements majeurs de cet été à savoir les JO de Tokyo et l’Euro 2020 sont pour le moment maintenus. Le CIO est « totalement déterminé » à la tenue des JO de Tokyo. En Europe, l’inquiétude grandit aussi concernant la bonne tenue de l’Euro 2020, censé se dérouler dans douze villes du continent, rendant ainsi difficiles les déplacements de supporters sur le continent. Au Sénégal, le report de certains événements religieux qui auront lors de ce mois de mars (Magal Porokhane, Appel Layene, Ziar Générale, Kazou Rajab…) a été agité même si le gouvernement assure ne pas être encore à ce stade. Les événements sportifs ne devraient donc pas déroger à la règle si les autorités étatiques venaient à prendre cette décision d’interdire les grands rassemblements. On est encore très loin des cas de la Chine, épicentre de la pandémie, où le championnat n’a pas démarré ou encore de l’Italie où des matches ont été reportés. Si en France, les rassemblements de plus de 5000 personnes ont été interdits, cela n’a pas empêché la tenue des rencontres de championnat avec aucun match reporté en Ligue 1.

Menaces sur Sénégal – Guinée Bissau ?
Quelle sera la décision des autorités sénégalaises si le virus atteignait un nouveau cap ? Pour le moment, toujours pas de réponse car il n’y a pas lieu de s’inquiéter, mais les différentes fédérations sportives sous la tutelle du ministère des Sports devrait se pencher sur l’affaire. Les événements sportifs drainant du monde, des mesures drastiques devront être prises. L’un des plus grands aura lieu le 28 mars avec la réception de la Guinée Bissau dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2021. Une rencontre qui aura lieu au stade Lat Dior de Thiès et qui va drainer du monde comme, c’est le cas lors des matches des coéquipiers de Sadio Mané. Pour cette rencontre, la Fsf a annoncé la commercialisation de 10.000 billets. Un nombre important de personnes qui sera confiné dans un stade qui ne répond forcément pas à toutes les normes. Cette rencontre face à la Guinée Bissau à Thiès pourrait être menacée si la fédération bissau-guinéenne de football introduit une demande de report du match ou un changement de lieu au niveau de la CAF ?

La Guinée a par exemple été obligée de jouer hors de ses bases lors de l’épidémie d’Ebola. Même si les cas sont diamétralement opposés et loin d’être comparés, une réflexion devrait être menée pour une meilleure prévention et gestion de ce virus qui n’épargne personne. De quoi à pousser les dirigeants à prendre des mesures drastiques !

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mardi 3 Mars 2020 - 13:53


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter