Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coronavirus dans le monde : près de 300 000 morts. Quel bilan en Italie, Espagne, Allemagne, USA… ?

Alors que le bilan mondial du Covid-19 s'approche ce jeudi des 300 000 décès dans le monde, de nombreux pays lèvent peu à peu leurs restrictions mises en place pour endiguer l'épidémie, comme les Etats-Unis, l'Italie, l'Espagne, ou encore l'Allemagne. Mais l'OMS met en garde face à ce virus qui "pourrait ne jamais disparaître".



La pandémie de coronavirus est une véritable catastrophe sanitaire. Les conséquences sont terribles tant sur le plan humain que sur le plan économique. La maladie a fait près de 300 000 victimes et contaminé plus de 4,4 millions de personnes, selon un bilan de sources officielles sans doute largement sous-estimé. Avec plus de 1,4 million de cas de Covid-19 déclarés et plus de 85 000 décès, les Etats-Unis sont le pays le plus sévèrement touché. Le continent européen est également très endeuillé. Le Royaume-Uni comptabilise plus de 33 000 victimes, l'Italie a enregistré plus de 31 000 décès avec un bilan quotidien qui repart légèrement vers le haut, et l'Espagne et la France comptent plus de 27 000 décès.
 
En dépit de la poursuite de la pandémie du nouveau coronavirus, l'Union européenne a appelé mercredi ses membres à rouvrir leurs frontières intérieures pour faciliter le tourisme. La Commission européenne souhaite une réouverture "concertée" et "non discriminatoire" des frontières intérieures de l'UE afin d'empêcher le naufrage du secteur du tourisme, qui représente 10% du PIB et 12% des emplois dans l'Union. "Si nous faisons tous des efforts, nous n'aurons pas à passer l'été bloqués à la maison ou l'été ne sera pas complètement perdu pour l'industrie touristique", a déclaré la vice-présidente exécutive de la Commission, Margrethe Vestager.
 
Au moment où des pays commencent à lever progressivement les restrictions imposées pour tenter de freiner l'épidémie apparue en décembre en Chine, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé ce mercredi un message alarmant. "Nous avons un nouveau virus qui pénètre la population humaine pour la première fois et il est en conséquence très difficile de dire quand nous pourrons le vaincre", a déclaré Michael Ryan, directeur des questions d'urgence sanitaire à l'OMS, lors d'une conférence de presse. Il a insisté sur le fait que "ce virus pourrait devenir endémique dans nos communautés, il pourrait ne jamais disparaître".

linternaute.com

Jeudi 14 Mai 2020 - 10:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter