Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Corruption: un arbitre namibien accuse la fédération rwandaise



La polémique enfle suite à l’ouverture d’une enquête concernant deux dirigeants de la fédération rwandaise de football (Ferwafa). L’arbitre namibien Jackson Pavaza affirme avoir été approché pour manipuler le résultat du match entre Rwandais et Ivoiriens comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019. Une rencontre finalement remportée 2-1 par les « Eléphants ».

La Confédération africaine de football (CAF) va-t-elle devoir gérer une nouvelle tentative de corruption d’arbitres, deux mois après un grand coup de balai ? Ou s’agit-il d’un malentendu ? Le « sifflet » Jackson Pavaza a en effet porté de lourdes accusations à l’encontre de deux dirigeants de la Fédération rwandaise de football (Ferwafa) dans une revue namibienne, ce 11 septembre 2018.

Jackson Pavaza y affirme avoir été approché à Kigali par deux hommes munis « d’une enveloppe marron », avant le match d’éliminatoires de la CAN 2019 Rwanda-Côte d’Ivoire, et ce pour manipuler le résultat de la rencontre en faveur des « Amavubi ». Une partie finalement remportée par les « Eléphants » 2-1. Jackson Pavaza assure toutefois en avoir référé à la CAF.

Deux dirigeants font l’objet d’une enquête

Ces allégations de corruption font actuellement l’objet d’une enquête de la part du Rwanda Investigation Bureau (RIB), a indiqué à rfi.fr le chargé de communication de la Ferwafa, Bonnie Mugabe. Une version confirmée à RFI par le RIB. Le Secrétaire général Uwayezu Francois Regis et le responsable des compétitions Eric Ruhamiriza auraient par ailleurs été arrêtés, indiquent plusieurs médias locaux. Une information toutefois non-confirmée par la Ferwafa et le RIB.

Du côté de la Ferwafa, on a tenté de s’expliquer via un communiqué, ce 12 septembre : Eric Ruhamiriza et Uwayezu Francois Regis ont cru, assure la fédération, qu’ils devaient rembourser 237 dollars de frais à chacun des quatre arbitres, soit 948 dollars au total, alors que Jackson Pavaza aurait réclamé qu'on lui donne seulement 237 dollars de frais pour ses assistants et lui. « Ce qu’il s’est réellement passé, c’est qu’il y a eu une incompréhension concernant la somme exacte réclamée par Pavaza, insiste le texte. Elle ne devrait pas être considérée comme une forme de corruption, comme l’a supposé l’arbitre namibien Pavaza ».

Selon le site Namibian Sun, Jackson Pavaza aurait déjà été approché à deux reprises pour manipuler le résultat de rencontres en coupes d’Afrique de clubs. Le Namibien assure évidemment avoir refusé à chaque reprise.

Rfi

Jeudi 13 Septembre 2018 - 22:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Novembre 2018 - 10:10 A la Une: la spirale de la violence au Mali