Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Couverture des émeutes sur l’affaire Sonko : Le CNRA menace de suspendre le signal aux télés

Le Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) accuse des chaines de télévision notamment de la SenTV, de WalfTV et de 2STV d’avoir diffuser «des appels répétés au soulèvement populaire en diffusant des images d'insurrection en boucle». L’organe de régulation des médias a ainsi menacé de suspendre le signal aux médias qui vont récidiver. Le CNRA a fait cette annonce à travers un communiqué parvenu à la rédaction de PressAfrik.



Le Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel avertit les chaines de télévision qui font le direct des manifestations d’une frange de la population qui s’insurge contre l’arrestation d’Ousmane Sonko. Le CNRA précise, à travers un communiqué que «les sanctions prévues en cas de poursuite des manquements constatés feront l’objet d’une suspension du signal une durée de 72 heures dans un premier temps. Ces mesures seront aggravées en cas de récidive».
 
L’autorité de régulation pointe du doigt certaines télévisions. Selon le document : «Depuis tôt le matin, sur plusieurs plateaux de télévision, notamment sur la Sen TV, Walf TV et 2STV, il a été constaté des appels répétés au soulèvement populaire en diffusant des images d'insurrection en boucle». Le CNRA, «appelle ces médias, à cesser immédiatement cette couverture irresponsable et à mettre un terme à ces violations flagrantes de la réglementation».
 
L’organe de Régulation rappelle sa mission de veiller au respect de la réglementation applicable aux médias audiovisuels. Il a ainsi appelé «les médias à veiller au respect de la réglementation et met en garde contre toutes formes de dérives Dans I’exercice de leur mission d'informer, les médias doivent, conformément à la réglementation, veiller à sauvegarder la paix».
 
Le CNRA est d’avis que les médias doivent également veiller à ne pas diffuser des émissions, programmes, contenus ou propos faisant explicitement ou implicitement apologie de la violence, inciter à des comportements délictueux ou de délinquance ou à des comportements susceptibles de porter atteinte à l’ordre et à la sécurité ou de nature à constituer une menace sur la stabilité nationale ou la cohésion sociale.

Jean Louis DJIBA

Mercredi 3 Mars 2021 - 17:23


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par kobo le 04/03/2021 13:13
tout a fait normal !! il y a des regles a respecter dans ce pays !!

2.Posté par couverture le 04/03/2021 13:15


le cnra est bien a sa place ! desole pour les trepasseurs de lois, le cnra fait face

3.Posté par papa le 04/03/2021 13:16

apres avoir diffuse des fakes news pendant si longtemps je suis bien contente de voir que le cnra agit effiacement

4.Posté par thiay le 04/03/2021 13:17

efficacite et impartialite, les deux mots cles du cnra, a fond derriere vous

5.Posté par npord le 04/03/2021 13:18

Cher Babacar Diagne, ne prend pas a coeur ce que les imbeciles disent, ton travail est essentiel a la democratie senegalaise !


6.Posté par connetion interompu le 04/03/2021 13:18
sans un organe comme le CNRA le Senegal serait devenu une coree du nord !!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter