Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Covid 19: le 15 août n’a jamais été fermement retenue pour une reprise officielle du Culte chrétien en public (Msg Benjamin Ndiaye)



Covid 19: le 15 août n’a jamais été fermement retenue pour une reprise officielle du Culte chrétien en public (Msg Benjamin Ndiaye)
Les Évêques de la Province Ecclésiastique de Dakar ont donné des précisions par rapport à la célébration de la fête de l’Assomption dans ce contexte de pandémie. Dans un communiqué parvenu à PressAfrik, Monseigneur Benjamin Ndiaye et compagnie indiquent que la date du 15 août 2020 n’a jamais été fermement retenue pour une reprise officielle du culte chrétien en public, notamment à travers la Célébration des Messes. Ils demandent à tous les fidèles d’éviter les déplacements et les regroupements habituels.

« …Il demeure de notre devoir, à nous vos Pères Évêques, de rappeler que la situation actuelle de cette pandémie, tant au niveau national qu’international, est loin d’être maîtrisée. C’est pourquoi nous voudrions encore nous adresser à vous, nos bien-aimés frères et sœurs en Christ, à travers le présent Communiqué. Contrairement à ce que beaucoup d’entre nous souhaiteraient ou penseraient, la date du 15 Aout 2020 n’a jamais été fermement retenue pour une reprise officielle du Culte chrétien en public, notamment à travers la Célébration des Messes avec présence du Peuple de Dieu. Nous avions évoqué cette date en ces termes : « Dans la perspective d’une reprise ultérieure du Culte et des activités pastorales, aux environs de la 15 Aout 2020 peut-être, si la situation se stabilise, nous demandons aux Communautés paroissiales de mener déjà une réflexion pastorale sur les mesures sanitaires adaptées à chaque localité », lit-on dans le communiqué.
 
Devant la propagation de la pandémie, le président Macky SALL a donné instruction ferme aux Ministres de l’Intérieur et des Forces Armées de déployer un dispositif spécial afin de renforcer les mesures en vue d’un meilleur respect des gestes barrières.

A cela, s’ajoutent les différents communiqués du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale qui nous alertent sur les nombreux défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui, avec 11 003 cas déclarés positifs et 229 décès, même s’il faut se réjouir du nombre de guérison.

Compte tenu de tout cela, les Pères Évêques du Sénégal disent maintenir leur fervent appel à la persévérance dans la patience et la prudence.  Car, la situation actuelle ne milite pas en faveur d’une reprise immédiate du Culte chrétien.

Cependant, les églises demeurent ouvertes aux fidèles pour des dévotions personnelles. Certaines sollicitations d’ordre pastoral (Baptême, Mariage, Funérailles...) sont laissées à l’appréciation des Prêtres qui devront, dans un esprit de dialogue avec les fidèles laïcs et de communion pastorale, s’assurer que tout se fasse dans le respect des mesures barrières, avec un nombre restreint de fidèles, pour ne pas favoriser la propagation de la maladie. Ce qui prime, c’est la vie et la santé des personnes qu’il ne faut pas mettre en danger.

A l’occasion de la prochaine fête de l’Assomption, le 15 août, les Évêques de la Province Ecclésiastique de Dakar demandent à tous les fidèles d’éviter les déplacements et les regroupements habituels, et d’invoquer, avec ferveur, la protection maternelle de Marie pour leurs familles, leur pays et le monde entier ».

« Chers Fidèles du Christ, en communion avec vous, nous adressons notre prière confiante au Dieu de toute miséricorde et de toute protection. Assurés de l’intercession puissante de la Bienheureuse Vierge Marie, Notre Dame de la Délivrande, Reine de tous les Saints, nous lui soumettons cette demande, en communion avec le Pape François », disent Monseigneur Benjamin Ndiaye et compagnie.

Salif SAKHANOKHO

Samedi 8 Août 2020 - 14:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter