Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



#Covid 19 – un parfum d’Etat d’urgence qui impliquerait des mesures de couvre-feu s’annonce au Palais



#Covid 19 –  un parfum d’Etat d’urgence qui impliquerait des mesures de couvre-feu s’annonce au Palais
Le président Macky Sall devrait annoncer ce lundi de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre le coronavirus qui continue sa propagation au Sénégal. Pour mettre fin à cela, deux schémas ont été évoqués lors d’une réunion tenue samedi et dimanche au Palais : le couvre-feu ou l’Etat d’urgence. 

D’après des confidences faites à nos confrères de L’Obs, tous les avis penchent plus sur la nécessité de décréter l’Etat d’urgence qui impliquerait des mesures de couvre-feu. Une option qui permet de réduire la mobilité des personnes à l’intérieur du pays.

Seulement, l’on souffle que si cette option est tenue, il appartient aux autorités administratives, comme les gouverneurs de région, d’adapter la mesure aux réalités locales avec comme point focal l’interdiction de déplacement à certaines heures et la suspension de certaines activités.

Si toutes les propositions faites au chef de l’Etat sont appliquées, le transport sera fortement touché, car l’objectif est d’éviter au maximum les contacts entre personnes, mais surtout le déplacement du virus de zones jusque-là épargnées.

Les mesures devraient aller vers l’arrêt du transport inter-régional. L’on n’écarte pas de surseoir aux rotations presque quotidiennes des « horaires » qui desservent les villes de l’intérieur. Pour le transport inter-urbain d’autres règles sont en réflexion, comme l’interdiction de places debout dans les transports en commun. Le dernier mot et le timing reviennent au chef de l’Etat.

Salif SAKHANOKHO

Lundi 23 Mars 2020 - 09:06


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Thieuylii le 23/03/2020 13:38
Attention: vous avez dit "mettre fin au transport inter-régional"? Imaginez-vous combien de portes d'entrée (ou de sorties) peut avoir une région le long de ses frontières avec les régions ? Tous les moyens sont aujourd'hui bons pour aller de région à région: pirogues, charrettes, vélos, Jakartas, voitures, bus, camions de toutes sortes, trains, marches à pied ..et TER en avril prochain !. L'Etat aura très peu de moyens, reconnaissez-le ! N'imitons par la France de Macron coûte que coûte !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter