Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



D-Day, journée réussie pour François Hollande

Les commémorations du 70e anniversaire du Débarquement se sont achevées hier, vendredi, en fin d'après-midi par une cérémonie franco-polonaise à Urville-Langannerie. Et à la fin de ce marathon, le président français François Hollande semblait plutôt satisfait de ce 6 juin.



François Hollande et Barack Obama face à la place d'Omaha Beach, en Normandie, le 6 juin 2014. REUTERS/Kevin Lamarque
François Hollande et Barack Obama face à la place d'Omaha Beach, en Normandie, le 6 juin 2014. REUTERS/Kevin Lamarque

François Hollande rate rarement les grands rendez-vous. Celui-ci était majeur. Ce devait être « un des temps forts de son quinquennat ». Alors il l'avait minutieusement préparé, réglant les moindres détails.

Et hier soir, vendredi, au terme d'une journée marathon sous un soleil radieux, François Hollande n'avait pas trop l'air mécontent. « Ce 6 juin a été utile », a-t-il dit. En témoignent les images d'un bref échange entre Barack Obama et Vladimir Poutine que l'Elysée s'est empressé de diffuser. Et surtout, la rencontre tant espérée entre le président russe et le président ukrainien, Petro Porochenko. Une rencontre que le président français voulait à tout prix provoquer. Il a donc réussi.

Le jour de François Hollande

 


La journée aura donc été utile à la paix, utile au président aussi. Avant son élection, on a longtemps ironisé sur le manque d'expérience de François Hollande sur la scène internationale. Depuis, l'homme politique est devenu chef d'Etat et c'est à l'étranger justement qu'il réussit le mieux. Mais c'est en France que les Français attendent des résultats. Alors après avoir été le centre du monde parmi les grands de ce monde, retour dans le petit bassin de la politique nationale : fronde contre sa réforme territoriale, pacte de responsabilité menacé et une majorité de moins en moins conciliante. Pour François Hollande, l'éclaircie normande risque d'être de courte durée. 

Sourrce : Rfi.fr

 



Samedi 7 Juin 2014 - 12:54