DPG – Abdou Mbow répond au Dr Issa Sall: « La dette est soutenable… »



DPG – Abdou Mbow répond au Dr Issa Sall: « La dette est soutenable… »
Le 3ème vice-président de l'Assemblée nationale et porte-parole adjoint de l'APR (Alliance Pour la République, parti présidentiel) répond à la place du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan. La question de la dette évoquée lors de la Déclaration de Politique Générale (DPG) du Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, Amadou BA a été invité par la tête de liste du PUR (Parti de l'Unité et du Rassemblement), Dr Issa Sall à la maîtrise dudit volet.

« La Côte d’Ivoire a quitté 9,5 % en 2015 pour se retrouver à 7,2 % en 2017 parce que contrairement au Sénégal, la croissance de ce pays est soutenue par l’exploitation des matières premières ou de produits pétroliers. Et, la baisse de ces matières premières et produits pétroliers sur le marché mondial a eu pour conséquence la décélération de la croissance. Au Sénégal, en revanche, la croissance est essentiellement portée par le volume des investissements publics, le secteur tertiaire et la consommation intérieure. Aussi, pour maintenir la dynamique de croissance, le Sénégal est obligé de recourir à la mobilisation de ces ressources et à l’endettement pour le financement des projets prioritaires du PSE (Plan Sénégal Emergent). Aujourd’hui, on peut se satisfaire de constater que le PTIP 2018 – 2020 que nous allons voter dans les jours à venir est financé à hauteur de 52 % par nos ressources propres, quant à la dette, elle est soutenable à 61,2 % en fin 2017 et 61,44 en fin 2018. Donc, en deçà de la norme communautaire fixée à 70% du PIB. Mais, disons le clairement, cette dette sert à financer des investissements et non à des activités comme le FESMAN. Elle s’oriente sur de longues maturités avec des éléments importants, 35 à 50% et des taux d’intérêts concessionnels. Construire un pays, c’est investir pour les générations présentes et futures en mobilisant ces propres ressources tout en ayant recours aux opportunités qu’offre le marché international… », a déclaré Abdou Mbow.  


Mardi 5 Décembre 2017 - 17:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter