Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Dieynaba Sarr, auteure d'un livre sur la politique africaine de la France : "Il faut mettre fin à la complicité entre dirigeants français et africains"

Dieynaba Sarr fait partie de cette race d'intellectuels africains qui en ont marre de voir la France continuer d'exercer son domination sur le continent africain à l'heure. Dans un ouvrage intitulé "La politique Africaine de la France : Entre Rupture et Continuité", elle invite les dirigeants africains à rompre définitivement avec la nébuleuse Françafrique et d'assainir la politique de coopération entre la France et l'Afrique pour en faire un partenariat "gagnant-gagnant".



Juriste de formation, Dieynaba Sarr travaille actuellement à la Direction des Affaires juridiques et de la Coopération de l'Agence nationale des affaires maritimes (Anam). Dans un entretien avec le journal L'As, cette double lauréate au Concours général sénégalais (en 2006 et en 2007), est revenue sur les grands axes de son livre dans lequel elle explique la nécessité pour le continent de mettre fin à la complicité entre dirigeants africains et français, pour qu'il y ait un véritable changement du rapport de domination.
"Il faudra mettre fin à l'exploitation des ressources naturelles dont regorge le continent africain et qu'il n'y ait plus de complicité entre les dirigeants français et africains. (...) Dans l'ouvrage, j'ai donné des exemples qui reflètent toujours l'impérialisme de la France en Afrique. Par exemple, en 2009 lorsque le Président gabonais Omar Bongo est décédé, on a vu même qu'avant les élections présidentielles l'avocat français Robert bourgi avait déjà expliqué que la France n'a pas de candidat, mais le candidat du président Sarkozy, c'est Ali Bongo (le fils du défunt président). Et ce n'est pas surprenant qu'Ali Bongo soit élu. Si vous prenez le cas du Niger, jusqu'à maintenant ce sont les multinationales françaises qui exploitent l'uranium au détriment de la population. Le Niger est l'un des pays les plus pauvres du monde, alors qu'il y a énormément de richesses là-bas. Il y a un peu partout l'emprise de la France dans ses anciennes colonies", a déploré Dieynaba Sarr.
 

AYOBA FAYE

Samedi 30 Septembre 2017 - 12:33




1.Posté par Ndiaye le 30/09/2017 13:53
Soyez pas une complexee l'aiguille pour coudre les boutons de ton mari (si vous en avez) je suis vous ne savez pas comment la fabriquer
L'interaction et l'interindependance existera

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter