Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Distribution de denrées alimentaires d’urgence : Jamra tire la sonnette d’alarme et appelle à la vigilance citoyenne

L’Ong Jamra déplore la cacophonie autour de la distribution des denrées alimentaires d’urgence. Mame Makhtar Guèye et Cie appellent à la vigilance citoyenne afin que tout se passe dans les règles de l’art.



Distribution de denrées alimentaires d’urgence : Jamra tire la sonnette d’alarme et appelle à la vigilance citoyenne
L’Etat du Sénégal a mis à la disposition des ménages sur l’ensemble du territoire national 146 000 tonnes de denrées alimentaires dans ce contexte marqué par le coronavirus pour les venir en aide. L’Ong Jamra dénonce la polémique autour de milliards annoncés dans le transport des vivres. 

« Que signifie cette cacophonie entre l’annonce de milliards de F Cfa inscrits au budget prévisionnel du transport des denrées alimentaires en guise de soutien aux populations semi-confinées et la généreuse et patriote déclaration des transporteurs routiers qui disent avoir mis gracieusement à la disposition de l’Etat leurs outils de travail pour la distribution des vivres ? », s’interrogent Mame Matar Guèye et ses camarades, dans un communiqué dont L’AS détient copie.
 
 Selon l'organisation islamique, cette cacophonie est incompréhensible dans la mesure où « le Collectif des acteurs des transports routiers du Sénégal (Catrs) avait annoncé son soutien à l’Etat dans la lutte contre le Covid-19. 

Ses membres appellent à la vigilance du président Macky Sall et au devoir de vigilance citoyenne qui incombe à tous les contribuables sénégalais pour que personne ne puisse transformer cette douloureuse crise sanitaire en corona-business !

Jamra invite en outre le chef de l’Etat à impliquer surtout l’opposition et la Société civile, dans la gestion financière de cette crise sanitaire et sociale en prenant « des mesures conservatoires urgentes pour prévenir ces manœuvres, alléguées ou avérées, qui seraient indignes d’un pays sanitaire sinistrés ». 

Aminata Diouf

Mardi 14 Avril 2020 - 12:12


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter