Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Emigration clandestine : plus de 2.300 migrants africains morts en 2020 (Boubacar Seye)



Emigration clandestine : plus de 2.300 migrants africains morts en 2020 (Boubacar Seye)
Le président de l’ONG Horizon sans frontières, Boubacar Sèye, a été reçu lundi par les membres du mouvement Noo Lank pour discuter des financements de l’Union européenne dans le cadre de la lutte contre l’émigration clandestine. Il a déclaré à l’issue de cette rencontre que plus de 2.300 migrants africains morts en 2020.

« Après mon arrestation par le Doyen des juges sur la demande du procureur de la République mais aussi après mon élargissement en liberté provisoire. J'ai entamé des visites de courtoisie, des visites de remerciement envers tous ceux qui ont eu à mobiliser, tous ceux qui ont eu à jouer un rôle essentiel pour ma libération. C'est pour cette raison que je suis aujourd'hui au siège de Noo lank pour leur témoigner devant tout le peuple sénégalais et sa diaspora toute ma gratitude, tous les efforts qu'ils ont eu à fournir afin que je puisse être là parmi vous", a déclaré Boubacar Seye.
 
« L'espoir est permis dans ce pays quand j'ai vu la mobilisation, je dirai même une mobilisation transnationale pour ma libération. Dans ce pays Il y a des gens sur qui on peut compter pour redorer le blason. Les évènements qui ont suivi mon arrestation n’honorent pas notre pays qui jadis était une vitrine de la démocratie. Le Sénégal est une porte d'influence, mais malheureusement depuis un certain temps nous faisons honteusement la "Une" de l'actualité internationale », a-t-il regretté.
 
M. Sèye a fait savoir que son intention ce n’est pas de discuter encore moins polémiquer avec le Chef de l'Etat. « Nous devons avancer vers l'essentiel, l'essentiel aujourd'hui c'est la préservation de nos ressources naturelles, c'est la lutte contre l'extrême pauvreté facteur de propension à cette 'immigration clandestine qui endeuille tout le continent », a soutenu Boubacar Seye. Il ajoute : "Ensemble nous devons aller vers des perspectives de solutions. Nous devons nous abonner aux obligations de résultats".
 
Du 1er janvier au 15 septembre, il y a eu plus de 16700 africains arrivés aux îles Canaries
 
Poursuivant, il a estimé que "aujourd'hui ce qui se passe doit nous interpeller, il y a eu combien de morts en méditerranée en 2020. « Rien que pour l'année 2020, on nous parle de plus de 2300 morts qui est une approximation parce qu'on ne peut pas en terme de valeur absolue quantifier le nombre de morts en méditerranée. Entre 2014 et 2017, il y a eu plus de 15 326 dont 71% en méditerranée centrale", a-t-il soutenu. Il précise que "du 1er janvier au 15 septembre, il y a eu plus de 16 700 africains arrivés aux îles Canaries", a-t-il expliqué.
 
« Donc je crois ces chiffres devraient nous interpeller et aujourd'hui, on devrait faire avancer la grille de réflexion pour gagner en efficacité pour qu'ensemble des solutions alternatives soient trouvées pour cette jeunesse en quête d'un avenir digne », dit-il.

Moussa Ndongo

Lundi 12 Avril 2021 - 22:37


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter