Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



En Israël, une impressionnante campagne de vaccination teintée d'enjeux politiques

Plus d’un million d’Israéliens ont été vaccinés depuis le 20 décembre, ce qui fait de l’État hébreu l’un des pays les plus efficaces en la matière actuellement. Une campagne sanitaire accélérée (anticipation, vaccinodromes) qui se déploie sur fond de campagne électorale, dont Benjamin Netanyahu espère sortir vainqueur en "sauveur de la nation".



La course contre le Covid-19 est engagée en Israël. Entre le 20 décembre et le 4 janvier, près de 14 % de la population de l’État hébreu a été vaccinée – soit 1,22 million de personnes sur près de 9 millions d’Israéliens, selon les dernières données disponibles. Ce ratio fait d’Israël l’un des pays les plus efficaces au monde depuis le lancement des campagnes de vaccination, et l’exécutif a pour ambition de maintenir ce rythme d’ici la fin janvier pour porter à deux millions le nombre de personnes ayant reçu l'injection des deux doses du vaccin.
 
Cette efficacité repose d’abord sur la capacité d’anticipation de l’État hébreu. "Israël a préacheté des vaccins avant même la fin des tests précliniques, en juin dernier, et à des prix élevés", explique Frédérique Schillo, historienne spécialiste d’Israël, contactée par France 24. Selon des médias locaux, il en aurait coûté 25 euros par dose de vaccin à l’État hébreu, contre respectivement 12 et environ 15 euros en Europe pour les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna. Un prix élevé assurant de disposer de stocks suffisants avant d’autres pays.
 
L’organisation de la vaccination sur le territoire israélien est un autre point fort de la stratégie déployée ces dernières semaines. "Israël s’appuie sur quatre caisses de sécurité sociale qui organisent ensuite les centres de vaccination, détaille Frédérique Schillo. C’est une logistique bien rodée, bien huilée, avec des vaccinodromes qui marchent sept jours sur sept, y compris pour certains le shabbat (jour de repos dans la religion juive, NDLR). Tous les soignants sont mobilisés pour vacciner à tour de bras." Une stratégie qui se calque sur l’objectif de l’exécutif israélien, à savoir vacciner 150 000 personnes par jour.

France24

Mercredi 6 Janvier 2021 - 10:05


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter