Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Equipe nationale: les gagnants et perdants de ce dernier rassemblement de 2020

Le Sénégal a bouclé, ce dimanche, ces deux derniers matches de l’année 2020 avec deux victoires contre le même adversaire, la Guinée Bissau (2-0 à Thiès puis 1- 0 à Bissau). Si l’essentiel a été fait avec ces deux succès en autant de rencontres qui permettent à l’équipe d’Aliou Cissé de caracoler seule en tête du groupe I mais aussi de décrocher sa qualification pour la prochaine CAN, il en ressort que certains joueurs ont grappillé du crédit aux yeux du sélectionneur national tandis que d’autres ont moins brillé. Retour sur les gagnants et les perdants de ce dernier rassemblement.



 Cheikhou Kouyaté
Il continue de se positionner comme le « couteau suisse » d’Aliou Cissé. Titularisé en défense centrale aux côtés de Kalidou Koulibaly lors des deux matches contre la Guinée Bissau, Cheikhou Kouyaté aura livré une bonne copie dans l’ensemble. Son entente avec le roc de Naples semble devenir la nouvelle paire de prédilection du sélectionneur national puisque l’habituel titulaire, Salif Sané, a été titularisé comme milieu défensif à l’aller à Thies. Malgré les critiques à son encontre, le joueur de Crystal Palace aura répondu aux attentes à chaque fois qu’il a été sollicité. Sa polyvalence lui confère une certaine disponibilité dans la Tanière. S’il continue à être régulier à ce poste en club comme c’est le cas actuellement, il sera très difficile de le déboulonner dans cette équipe.

Edouard Mendy
Dans la lignée de ses excellentes prestations avec son nouveau club, Chelsea, Edouard Mendy aura été impérial sur sa ligne sur les rares opportunités qu’il aura eues pour s’employer. A l’aller il préserve le 2-0 avec une claquette sur une tête à bout portant de Djalo dans les arrêts de jeu de la partie. Au retour à Bissau, il sort également deux arrêts importants sur le même Marcelo Djalo et sur Piqueti. En 9 rencontres avec les « Lions », Edouard Mendy aura ainsi enregistré sept clean-sheets. Il n’a concédé que deux buts sur deux matches différents, contre l’Algérie à la CAN 2019 et contre l’Eswatini lors des éliminatoires de cette CAN 2021. Malgré un Alfred Gomis également bon en club, Edouard Mendy est plus que jamais sur un nuage en équipe nationale et confirme plus que jamais son statut de numéro un dans les cages.

Frank Kanouté
Pour sa première convocation avec les « Lions », Emile Franck Kanouté a connu le bonheur d’étrenner sa première titularisation. Aligné d’entrée à Bissau, le milieu de terrain du Cercles Bruges aura livré une copie correcte en dépit d’une première mi-temps timorée. Il a su apporter ce que Salif Sané n’a pas pu faire à Thies lors du match aller avec son jeu en une touche de balle, sa volonté de combiner avec ses partenaires au milieu et un jeu long pour mettre en évidence ses attaquants. Le natif de Ziguinchor a d’ailleurs réalisé la passe longue en une touche de balle pour Sadio Mané qui a trouvé un relais avec Habib Diallo avant de marquer le but victorieux du Sénégal. Une première réussie qui a valu les louanges d’El Hadji Diouf qui voit en lui « un futur très grand joueur ». S’il a marqué des points sur ce rassemblement, il devra continuer à être régulier en club pour continuer à être appelé avec les « Lions » afin de s’imposer pour de bon.

Au rayon de ces gagnants, on peut également citer Opa Nguette pour son come-back réussi lors de ses deux entrées en jeu. Il a marqué le but du break à l’aller et a su apporter un peu plus de technique et vista quand il a été sur le terrain. Il s’annonce comme le nouveau concurrent d’un Ismaila Sarr qui fait du surplace depuis un bon bout de temps. Pape Alioune Ndiaye qui a bien rempli son rôle de relayeur et Boulaye Dia qui a montré de bonnes dispositions en pointe de l’attaque peuvent aussi classé dans le lot des « Lions » qui ont séduit durant ce rassemblement.

Ils ont perdu du crédit
Le génie créateur dans ce 4-3-3 Encore une fois, le 4-3-3 mis en place par Aliou Cissé a montré ses limites dans l’animation offensive. La sempiternelle question du projet de jeu cohérent revient toujours au vu du manque d’automatismes. Plus le temps passe, plus les incertitudes ne sont pas dissipées. Le mauvais état des pelouses peut constituer un alibi mais ne saurait cacher toutes les difficultés de l’équipe nationale du Sénégal à faire bouger un bloc bas. Par contre le choix des hommes peut être pointé du doigt. Le choix de Salif Sané à l’aller a fortement impacté sur la qualité de jeu tant le joueur de Schalke s’est montré imprécis avec de la passivité et une certaine lenteur à l’aller. La titularisation de Franck Kanouté a donné un semblant de mieux mais au finish toujours cette difficulté à emballer les matches.

Le rendement de Krépin Diatta est également loin de ses standards en club où il joue sur le côté alors qu’avec les Lions, il est positionné comme milieu offensif. Un poste où il n’a plus de marques et qu’il essaie de gérer grâce son intelligence. Le sélectionneur national devra trouver la bonne alchimie afin de créer une bonne osmose. A un an de la CAN, les solutions et les moyens de tester de nouvelles choses ne vont pas manquer.

Salif Sané
Il est, peut-être, l’un des grands perdants de ce rassemblement. En effet Salif Sané semble ne plus faire partie des premiers choix du coach en défense centrale. Il est difficile d’imaginer le contraire puisqu’il a été titularisé lors du match aller à Thiès comme milieu sentinelle, un poste auquel il n’a plus joué depuis quelques années. Certes milieu de terrain de formation, le joueur de Schalke 04 a clairement manqué de repères à ce poste de milieu défensif. Il semblait perdu au milieu de la nasse, manqué de rythme, donné l’air de n’avoir aucun impact face à la vivacité des Bissau-Guinéens et pour ne rien arranger il a manqué plusieurs passes jugées faciles.

Même si Aliou Cissé juste que « l’option Sané au milieu est une option sérieuse en vue de la prochaine CAN », il n’apparait pas moins que Salif se retrouve fragiliser du moment où il a regardé depuis le banc la bonne prestation de Franck Kanouté au match retour et qu’il a d’ailleurs remplacé dans les arrêts de jeu. Il devra batailler pour retrouver une place de titulaire en défense, son poste de prédilection, au vu des prestations remarquées de Cheikhou Kouyaté au côté de l’inamovible capitaine Kalidou Koulibaly sans oublier l’émergence d’un Ousseynou Bâ absent de ce rassemblement pour cause de Covid-19.

Les deux autres nouveaux convoqués
Appelés pour la première fois, Moustapha Name et Arial Mendy n’ont pas eu l’opportunité de se montrer. Si le premier peut se targuer d’avoir joué les dernières minutes du match aller à Thiès, le second a suivi l’ensemble des deux matches sur le banc. Un gâchis du moment où ces deux jeunes joueurs ont été appelés pour les voir à l’œuvre en vue des prochaines échéances. Arial Mendy est le plus grand perdant puisque c’est un droitier, Youssou Sabaly, qui a été titularisé comme arrière gauche. Un choix qui indique que le coach n’a pas confiance en lui, le gaucher de métier. Rien ne semble indiquer par ailleurs qu’ils seront de nouveau, appelés en équipe A puisqu’ils ont été convoqués en quelque sorte pour compléter le groupe des 25.

Le Témoin

AYOBA FAYE

Vendredi 20 Novembre 2020 - 12:39