Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Exclu de l’Apr, Moustapha Diakhaté démonte la"ridicule" décision de "l'illégale Commission de discipline"



Exclu de l’Apr, Moustapha Diakhaté démonte la"ridicule" décision de "l'illégale Commission de discipline"
Exclu parti de l’Alliance pour la République (Apr) ( parti au pouvoir), l’ancien ministre chef de cabinet du président Macky Sall, ne compte pas se laisser faire. Dans une publication via sa page Facebook, Moustapha Diakhaté démonte la «Commission de discipline » qui a pris l’initiative de l’exclure et donne point par point les éléments qui, selon lui, montrent que leur décision est « illégale et ridicule ». 

« Contrairement aux allégations mensongères, la ridicule décision de l’illégale «Commission de discipline » est nulle et de nul effet pour les raisons suivantes : En matière disciplinaire, il n’existe pas dans les Statuts et Règlement intérieur de l’APR une instance dénommée Commission de discipline », a-t-il écrit. 

Et, a-t-il ajouté, « En vertu des Articles 21 des Statuts et 26 du Règlement intérieur du Parti «  les sanctions disciplinaires sont prononcées par le Président du Parti, sur proposition du Secrétariat national.. ». 

Moustapha Diakhaté a tenu à informer à qui veut l’entendre qu’il reste et demeure militant de l’Alliance pour la République (Apr). « Au regard de l’illégalité de l’instance qui a pris la décision, j’informe les militants, sympathisants, adhérents des partis membres du Réseau libéral africain et de l’Internationale libérale que je suis et demeure un militant de l’Alliance pour la République », a-t-il lancé.

« Par conséquent, a-t-il précisé,  je poursuis, avec celles et ceux qui le souhaitent, la mise place de « Mànkoo taxawu sunu Apr » aux seules fins de régénérer le parti, le sortir définitivement de sa situation de masse informe, foire d'empoigne, querelles de personnes, luttes des places, déliquescence des structures, organisations, instances et de l’obsolète centralisme démocratique, du fonctionnement vertical qui n’acceptent pas l’expression des divergences et désaccords internes ».

 L’ancien président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yakaar (BBY) ( mouvance présidentielle) donne rendez-vous jeudi 23 janvier 2020 à 11 heures « aux membres, sympathisants du Parti et compatriotes sénégalais pour plus d’informations sur le mouvement Mànkoo taxawu sunu Apr ».


Aminata Diouf

Mercredi 22 Janvier 2020 - 17:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter