PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




FORUM ECONOMIQUE MONDIAL: Dangote fournit de véritables efforts pour lutter contre le déficit énergétique



FORUM ECONOMIQUE MONDIAL: Dangote fournit de véritables efforts pour lutter contre le déficit énergétique
Premier industriel et président du groupe Dangote, Aliko Dangote a déclaré hier à l'audience du Forum économique mondial tenue à Davos en Suisse qu'un effort conjoint entre le gouvernement et le secteur privé pour faire face au déficit d'énergie restait un élément clé pour stimuler l'économie de l'Afrique.

Dangote, qui a également parlé de ses efforts pour contribuer à alléger l'Afrique à partir du Nigeria a été l'un des panélistes à une discussion sur la réduction du déficit énergétique en Afrique organisée par la CNBC. Dangote qui investit massivement dans l’énergie avec son projet de 12 milliards de dollars de raffinerie et de pétrochimie a déclaré qu'une partie de son projet à Lagos consiste à poser des gazoducs sous-marins dans le delta du Niger à Lagos pour fournir 3 milliards de mètres cubes de gaz qui peuvent générer 12 000 MW d'électricité. Parmi les autres intervenants, on peut citer M. Akinwunmi Adesina, président de la Banque africaine de développement, le vice-président de l'Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa et la représentante spéciale des Nations Unies, Rachel Kyte.

Dangote a déclaré que le gouvernement devrait impliquer et favoriser le secteur privé dans la fourniture d’énergie stable en Afrique "et que, à la fin, ce serait une situation gagnant-gagnant parce que quand l’énergie sera disponible beaucoup de gens se mettront au travail et les recettes du gouvernement augmenteront également".

 Selon lui, son entreprise a signé un accord de collaboration de 5 milliards de dollars avec Blackstone pour générer de l'électricité et que, tandis que le secteur privé investit, le rôle du gouvernement serait de fournir le cadre opérationnel et un environnement propice à l'investissement pour prospérer.

Le magnat des affaires a expliqué que le mal jumeau du fléau de faible puissance en Afrique est l’absence de plan directeur crédible et d’agences de réglementations efficaces, affirmant que si ces défis pouvaient être surmontés véritablement, l'Afrique sortirait de l'obscurité.

Le président de la BAD, Adesina, a déclaré que son organisation comme organisme de financement multilatéral las de voir l'Afrique dans l'obscurité a participé à plusieurs plans de financement pour s'assurer que les pays africains sortiront de l'obscurité rapidement parce que le manque de puissance constitue un obstacle majeur à la croissance de son économie.

 Il a dit que le secteur de l'énergie en Afrique avait besoin d'une réforme massive et que le secteur privé, le gouvernement et les institutions de financement multilatérales devraient se réunir pour l'accomplir. Il a déclaré que la BAD était prête à diriger la tâche.


Jeudi 19 Janvier 2017 - 11:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter